Coup de théâtre aux Etats-Unis : face à la contestation populaire, Biden suspend l’obligation vaccinale des entreprises

L’administration Biden a officiellement retiré l’obligation vaccinale imposée, depuis novembre 2021, aux entreprises comptant plus de 100 employés

Joe Biden fait marche arrière. Après avoir imposé la vaccination obligatoire aux employés des entreprises de plus de 100 salariés, le gouvernement américain vient de suspendre cette mesure qui avait suscité un vif tollé et une virulente vague de contestation dans le pays.

C’est du moins l’information qui vient de nous parvenir ce 25 janvier. En effet, d’après plusieurs médias américains, dont la chaîne CNBC, l’agence gouvernementale Occupational Safety and Health Administration a annoncé le retrait de cette mesure dans un communiqué rendu public sur son site officiel.

Lecourrier-du-soir.com a pu consulter ledit communiqué dans lequel il est écrit : “l’agence gouvernementale Occupational Safety and Health Administration retire de l’obligation vaccinale en vigueur depuis le 5 novembre 2021 et dont l’objectif était de protéger les employés non-vaccinés des entreprises de plus de 100 salariés. Le retrait sera effectif à compter de ce 26 janvier 2022”.

Aussitôt annoncée, la nouvelle a suscité une vive réaction des élus républicains qui ont été nombreux à s’en prendre à cette mesure. Certains d’entre eux n’ont pas hésité à crier victoire. Parmi eux, figure : Mark Brnovich, procureur général de l’Arizona qui a jubilé sur Twitter.

Il convient de rappeler que le 13 janvier dernier, l’obligation vaccinale pour les entreprises comptant plus de 100 employés avait été bloquée par la Cour Suprême des Etats-Unis. Une suspension qui avait suscité l’immense joie des élus de droite, à l’instar de Ted Cruz, sénateur républicain du Texas.

“La suspension de l’obligation vaccinale de Joe Biden par la Cour Suprême des Etats-Unis est une grande victoire pour l’Etat de droit et constitue un pas en avant dans la riposte contre la tyrannie de Biden”, s’était-il félicité, tout en regrettant que la même Cour ait rendu la vaccination obligatoire pour les soignants.