Coup de théâtre aux USA : la justice se révolte et suspend le port du masque dans les transports publics

La justice fédérale américaine a suspendu ce 18 avril le port obligatoire du masque dans les transports publics. Une mesure pourtant récemment imposée par le CDC qui conseille l’administration Biden sur la gestion de la crise sanitaire. Le verdict n’est pas du goût de la Maison Blanche qui parle d’une “décision décevante”

Coup dur asséné aux défenseurs du port du masque. Si dans le reste du monde, les autorités ont décidé de rendre le port du masque obligatoire dans les transports publics, ce n’est point le cas au pays de l’Oncle Sam où cette mesure, très controversée, vient d’être “abattue” par un juge fédérale.

En effet, d’après plusieurs sources dont le New York Times, sur décision de la juge fédéral, Kathryn Kimball Mizelle, (basée dans l’Etat de Floride), le port du masque dans les transports publics (avions, trains, bus…) a été suspendu, une semaine seulement après la décision du CDC de le prolonger jusqu’au 03 mai.

La décision a immédiatement été suivie à la lettre par les compagnies aériennes. Ainsi, d’après Axios, la TSA (Transportation Security Administration), agence nationale américaine de sécurité dans les transports a annoncé qu’elle cessera d’imposer le port du masque aux usagers.

Dans un communiqué publié ce 19 avril et lu par Lecourrier-du-soir.com, la TSA s’explique : “en raison de la décision de justice rendue avec effet immédiat, la TSA n’imposera plus le port du masque dans les transports publics. La TSA suspendra ces nouvelles directives sécuritaires prévues pour demain”, peut-on lire.

“Une atteinte flagrante au bon sens”

La décision n’a pas manqué de susciter de vives réactions sur les réseaux sociaux. Certains y voient un soulagement. C’est notamment le cas de Roger Wicker, sénateur républicain du Mississippi qui, sur Twitter, s’est réjoui de la décision de la juge fédérale, parlant d’une “atteinte flagrante au bon sens”.

Il convient de préciser que cette décision judiciaire rendue par une juge fédérale est tombée un mois seulement après la publication d’une lettre rédigée, en mars dernier, par 11 directeurs de compagnies aériennes américaines demandant à Joe Biden de mettre fin au port obligatoire de masques dans les avions.

Dans la lettre en question, on pouvait lire : “(…) beaucoup a changé depuis que les mesures ont été mises en place et elles n’ont plus de sens dans le contexte sanitaire actuel. La chute drastique des décès et des hospitalisations est la preuve que notre pays est bien protégé contre contre les complications du Covid”.