Coup de théâtre en Chine : Hong-Kong impose le port du bracelet électronique aux patients souffrant de Covid

Face à la propagation des cas, Hong-Kong a décidé de prendre des mesures fortes. Parmi celles-ci, figure désormais le port d’un bracelet électronique obligatoire pour les personnes souffrant de Covid et placées en isolement. Une mesure fortement décriée en Occident

Celles et ceux qui qualifient la pandémie de “Dictature Sanitaire” ont-ils raison? Difficile de répondre à cette question pour l’heure, mais ce qui est sûr, c’est que les méthodes appliquées par nos dirigeants dans leur lutte contre le Covid ont été loin d’être démocratiques.

En tout cas, après les confinements qui ont violé toutes les libertés individuelles, on assiste désormais à la mise en place de nouvelles restrictions qui risquent, si rien n’est fait pour s’y opposer, de se généraliser. Rappelons-nous que de là Chine est venu le confinement. De là pourrait également venir cette nouvelle idée totalitaire de lutter contre la pandémie.

En effet, il a été révélé ces dernières heures par plusieurs sources fiables qu’à Hong-Kong, les patients souffrant de Covid et placés en isolement sont désormais obligés de porter un bracelet électronique pendant toute la période (de leur isolement). D’après le média The Guardian qui donne l’information, les bracelets électroniques seront disponibles dès ce vendredi.

Les patients refusant de porter ce bracelet risquent de le payer cher. Car, d’après les informations obtenues par le média anglais auprès des autorités sanitaires chinoises, toute infraction sera punie d’une amende de 3 200 dollars assortie d’une peine de plus de 6 mois de prison. Dans le but de mieux combattre la propagation du virus, l’application “Leave Home Safe” sera mise à la disposition du public.

L’information a été confirmée par le média chinois, South China Morning Post qui nous apprend que les experts sanitaires chinoises émettent des doutes quant à la fiabilité de ce système. Et ce média n’est pas le seul à la confirmer. L’info a aussi été confirmée par le journaliste William Young, correspondant de la chaîne allemande pour l’Asie.

Dans les sociétés occidentales, la mesure ne passe pas. Pour certains, c’est une dérive totalitaire. C’est du moins l’avis de Philippe Murer qui se définit comme gaulliste souverainiste.