Coup de théâtre en France : plus de 10 000 votes du 1er Tour ont été annulés pour irrégularités

Le Conseil Constitutionnel a annulé plus de 10 000 votes en France pour irrégularités

Un coup de tonnerre! Deux jours seulement la proclamation des résultats du 1er Tour de la présidentielle française, Lecourrier-du-soir.com, dans cet article, faisait état d’un certain nombre d’incidents ayant privé des milliers de citoyens de vote. Quatre jours après le 1er Tour, ces incidents sont confirmés par le Conseil Constitutionnel qui a annulé quelque 10 000 votes pour irrégularités.

C’est du moins l’information qui nous est parvenue ce 14 avril de plusieurs sources fiables. En effet, d’après le média Ouest France, il s’agit en tout de 10 216 votes qui ont été annulés. “Le Conseil constitutionnel a publié, mercredi 13 avril 2022, les résultats définitifs du premier tour de l’élection présidentielle. Ils diffèrent légèrement des estimations, et cela notamment parce que 10 216 suffrages ont été annulés, à cause d’irrégularités identifiées, parfois cocasses”, révèle la source.

Les motifs ayant conduit le Conseil Constitutionnel à invalider les votes peuvent parfois prêter à rire. En effet, d’après plusieurs sources consultées par notre média, dans certains cas, les assesseurs étaient absents, comme ce fut le cas à Mayotte. Dans d’autres, les urnes n’ont pas été verrouillées ou les électeurs ont voté dans la maison du maire.

C’est ce qui s’est passé à Léchelle, dans une commune de 48 habitants situé dans le Pas-de-Calais où les électeurs ont exercé leur devoir citoyen dans le domicile du maire. Dans cette commune, les suffrages ont été purement et simplement annulés par le Conseil Constitutionnel.

Et ce n’est pas le seul incident noté. En effet, dans la commune de Lieudieu, dans l’Isère, un bureau de vote a fermé ses portes trop tôt… “Les 192 bulletins de vote déposés dans l’urne de la commune de Lieudieu, en Isère, où Marine Le Pen (RN) était arrivée en tête au 1er tour de l’élection présidentielle dimanche 10 avril, ont été invalidés. Le bureau de vote avait tout simplement été fermé une heure trop tôt”, renseigne le média LyonCapitale.fr.

Dans un village de Dordogne, 534 électeurs ont vu leurs votes invalidés par le Conseil Constitutionnel. Motif : “les assesseurs ont fait signer les électeurs avant de glisser le bulletin dans l’urne, et pas après”, révèle France Bleu. Le même incident a aussi été noté à Cargèse, en Corse.