Coup de tonnerre : Pfizer exige que son nouveau vaccin soit approuvé sans essais cliniques

Pfizer et BioNTech ont demandé aux autorités américaines d’approuver leur nouveau vaccin adapté à Omicron BA.5 avant que les essais cliniques ne soient effectués. Une démarche qui n’a pas manqué de déclencher un vif tollé sur les réseaux sociaux

Assiste-t-on à une nouvelle dérive de Big Pharma? Allez savoir. En tout cas, au moment où le Covid commence à reprendre du poil de la bête, les industries pharmaceutiques, jadis très soucieuses de l’efficacité de leurs vaccins, semblent opter pour la méthode Fast-Track, c’est-à-dire obtenir l’approbation de leur dose sans fournir de données liées aux essais cliniques.

C’est du moins ce que Pfizer est en train de faire. En effet, d’après le média Stats qui donne l’information, les données cliniques du nouveau vaccin de Pfizer et BioNTech seront transmises aux autorités sanitaires américaines ce mois-ci, ce qui veut dire que le nouveau vaccin sera approuvé sans que les autorités sanitaires n’en obtiennent les données.

Ce 23 août, l’information a été relayée par le média français, LaDepeche.fr qui nous en dit un peu plus. “Ce lundi 22 août, les groupes américains Pfizer et BioNTech ont annoncé avoir réalisé une demande en urgence auprès de l’agence américaine des médicaments (FDA) pour autoriser leur vaccin nouvelle génération, efficace contre les variants Omicron BA.4 et BA.5”, renseigne la source.

Et d’ajouter : “les deux firmes vont prochainement fournir des données précliniques sur ce nouveau vaccin bivalent. L’objectif : de premières livraisons au mois de septembre prochain aux États-Unis, avant une nouvelle demande d’autorisation auprès des autorités européennes en fin d’année”.

Dans le même article, LaDepeche révèle : “toutefois, l’agence américaine des médicaments affirme que Pfizer et BioNTech n’ont pas attendu les résultats des essais cliniques de ce vaccin sur l’homme pour effectuer leur demande. Ces mêmes essais doivent en effet démarrer ce mois-ci. Pfizer et BioNTech espèrent en ce sens un ‘suivi accéléré’ pour ce vaccin nouvelle génération. Il s’agit pour la firme de faire en sorte que celui-ci soit autorisé avant que les variants BA.4 et BA.5, aujourd’hui majoritaires un peu partout dans le monde, ne soient remplacés par d’autres variants”.

Il faut dire que cette décision des autorités sanitaires américaines d’approuver les vaccins de Pfizer et BioNTech sans essais cliniques n’a pas manqué de susciter une énorme polémique sur les réseaux sociaux où les réactions ont été nombreuses et parfois assez virulentes.

“Prends ta dose et on verra ce qui se passera. Même pas un essai clinique pour une nouvelle dose. Incompréhensible”, s’indigne l’internaute Samntha Shields.

Pour l’internaute américain, Donnie Wright, c’est tout simplement criminel

SHARE
Cheikh Tidiane DIENG est fondateur et rédacteur en chef du site www.lecourrier-du-soir.com. Diplômé en Médias Internationaux à Paris, en Langues et Marché des Médias Européens à Dijon et en Langues étrangères (anglais et espagnol) au Sénégal, ce passionné de journalisme intervient dans des domaines aussi divers que la politique internationale, l’économie, le sport, la culture entre autres. Il est aussi auteur du livre : "Covid-19 ; le monde d'après sera une dictature". Contact : cheikhdieng05@gmail.com