Guerre Civile ou Coup d’Etat en France ? : 2 000 militaires d’active vont sortir une nouvelle tribune et l’Elysée tremble

D’après une information exclusive obtenue ce 7 mai par Le Parisien et intégralement lue par Lecourrier-du-soir.com, 2 000 militaires d’active vont sortir une tribune au vitriol et le gouvernement qui en a été informé est très inquiet

La France traverse une crise politico-sociale sans précédent et le risque d’un coup d’Etat militaire n’a jamais été aussi probable. Et les événements actuels semblent prédire un avenir incertain dans un pays frappé de plein fouet par la crise sanitaire et qui connaît une crise identitaire sans précédent.

En effet, il y a deux semaines, une tribune de 20 ex généraux publiée dans Valeurs Actuelles avait défrayé la chronique en France. Dans la tribune en question, les généraux à la retraire y faisaient part de leur crainte de voir leur pays plonger dans une violente guerre civile.

“L’heure est grave, la France est en péril, plusieurs dangers mortels la menacent. Nous qui, même à la retraite, restons des soldats de France, ne pouvons, dans les circonstances actuelles, demeurer indifférents au sort de notre beau pays”, s’alarment-ils. Et de poursuivre : “nos drapeaux tricolores ne sont pas simplement un morceau d’étoffe, ils symbolisent la tradition, à travers les âges, de ceux qui, quelles que soient leurs couleurs de peau ou leurs confessions, ont servi la France et ont donné leur vie pour elle. Sur ces drapeaux, nous trouvons en lettres d’or les mots ‘Honneur et Patrie’. Or, notre honneur aujourd’hui tient dans la dénonciation du délitement qui frappe notre patrie.”

La tribune avait suscité une vive polémique et avait très fortement divisé la classe politique française. Mais, une semaine plus tard, alors que la tension suscitée par cette publication commençait à connaître une accalmie, 16 nouveaux généraux de l’Armée font irruption dans le débat et brisent le silence dans un document adressé au Parlement, comme l’a révélé le Journal Du Dimanche (JDD) le 3 mai.

Leur constat était alarmant. “Une guerre hybride nous a été déclarée, elle est multiforme et s’achèvera au mieux sur une guerre civile, ou au pire sur une cruelle défaite sans lendemain”, préviennent les 16 signataires. Le JDD fournit davantage d’informations sur le profil de ces 16 hauts gradés jusqu’ici méconnus du grand public.

“Les seize signataires appartiennent au Cercle de Réflexion Interarmées (CRI), héritier d’un précédent groupe baptisé les Sentinelles de l’Agora, qui produit régulièrement des études sur les questions de défense peu ou pas médiatisées. Ils sont généraux pour la plupart et l’un d’entre eux, Henri Roure se targue sur son profil LinkedIn d’avoir été le 1er adjoint du maire de Prades, Jean Castex”, renseigne la source.

Et apparemment, les militaires n’ont pas encore dit leur dernier mot. Car, d’après une information exclusive obtenue par Le Parisien et intégralement lue par Lecourrier-du-soir.com, 2 000 militaires d’active sont sur le point de sortir une nouvelle tribune au vitriol. Le Parisien dit avoir obtenu cette information de la part d’un conseiller de Macron.

“Une tribune signée cette fois par 2 000 militaires d’active, anonymes. Elle est sur le point de sortir. Une tribune moins trash que la précédente, mais cela fait ch…”, confie un Macroniste de poids. D’après Geoffroy Lejeune, directeur de la rédaction de Valeurs Actuelles qui doit en publier le contenu : “cette tribune doit être signée par des militaires d’active anonymes, entre plusieurs centaines et deux mille”.

D’après Le Parisien, cette nouvelle qui doit bientôt sortir provoque déjà une vive inquiétude au plus haut sommet de l’Etat.