Couper les aides aux migrants : l’incroyable virage à 180 degrés de Macron sur l’immigration

0
278

Le gouvernement souhaite couper les aides des migrants ayant demandé l’asile dans un autre pays de l’Union Européenne

Le virage à 180 degrés de Macron sur la question de l’immigration. Face à l’indignation de plus en plus importante des Français concernant l’immigration, le gouvernement a décidé de durcir le ton. En effet, après avoir accepté d’aborder la question des quotas, Macron décide finalement de couper l’aide aux migrants demandeurs d’asile.

En effet, selon la presse qui a couvert le débat sur l’immigration au Sénat, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, a annoncé la volonté du gouvernement de couper l’aide aux migrants ayant demandé l’asile dans un autre pays de l’Union Européenne. Le gouvernement s’adresse particulièrement aux migrants secondaires.

« Une vieille antienne de la droite »

« Pour réduire les mouvements secondaires, nous recherchons des solutions, en proposant par exemple qu’un demandeur d’asile qui a déjà introduit une demande ailleurs ne puisse bénéficier des conditions matérielles d’accueil que dans un seul Etat, celui responsable de sa demande » a fait savoir le ministre de l’Intérieur.

Selon Castaner, cette proposition permettrait au gouvernement français de réduire la demande d’asile qui a augmenté de 22% l’année dernière. Une mesure qui provoque l’indignation des associations de défense des migrants qui évoquent « une vieille antienne de la droite ». Selon France Info, environ 30% des demandeurs d’asile en France avaient demandé l’asile dans un autre pays de l’Union Européenne.

« Le système français de l’asile est aujourd’hui saturé »

Cette décision annoncée par Castaner intervient dans un contexte de forte tension politique sur la question de l’immigration. Lundi, Edouard Philippe, actuel premier ministre français, avait déclaré à l’Assemblée Nationale ne pas avoir peur de réfléchir à l’idée de quotas en matière migratoire. Parlant de l’asile, les propos du premier ministre étaient sans ambages. « Le système français d’asile est aujourd’hui saturé », avait-t-il déclaré.

Pour rappel, ces débats houleux sur l’immigration qui ont poussé le gouvernement à changer de tactique interviennent dans un contexte de crise sociale marqué par une immigration musulmane de plus en plus importante en France. L’attentat qui a visé la préfecture de Paris il y a quelques jours faisant quatre morts a relancé le débat ces derniers jours. Face à la pression de la droite, notamment du Rassemblement National, Macron et son gouvernement sont désormais obligés de durcir le ton. Le virage à 180 degrés de l’Exécutif a surpris plus d’un cette semaine.