Covid-19 : des vaccins OGM seront testés sur des Humains et nous serons les cobayes de Big Pharma

0
1057

Certains vaccins anti-Covid-19 contiennent des OGM (Organisme Génétiquement Modifié), de quoi susciter l’indignation générale des organisations environnementales 

Depuis l’annonce de Pfizer d’avoir trouvé un vaccin efficace à 94% contre le Coronavirus, les gouvernements sont tombés en transe. Certains d’entre eux ont déjà réservé des millions de doses pour vacciner massivement leur population. Pourtant, très peu d’informations sur ces vaccins nous ont été fournies par ces richissimes laboratoires qui, ces derniers jours, sont dans une surenchère indécente pour écouler leur vaccin.

Ces vaccins présentent-ils des effets secondaires? C’est bien possible. D’ailleurs, cela fait plusieurs jours que des scientifiques tirent la sonnette d’alarme sur les effets secondaires que poseraient certains vaccins. Mais, comme par hasard, les médias refusent d’accorder la moindre importance à leurs arguments.

Pire, certains scientifiques sont convaincus que des vaccins OGM vont être inoculés à des personnes avec tous les risques que cela pourrait avoir sur leur état de santé. C’est en tout cas la révélation faite par Alex Kahn, généticien et spécialiste de l’Ethique dans une interview accordée au média UsineNouvelle.com.

A la question de savoir si on peut considérer les vaccins ARN comme des vaccins OGM, il répond : “non, ce n’est pas le cas. En revanche, les vaccins adénovirus recombinants d’AstraZeneca, de J&J et Spoutnik le sont. Les vaccins de Pfizer et Moderna utilisent pour leur part une synthèse chimique d’ARN messager de la protéine de spicule, encapsulée pour mieux pénétrer dans les cellules. On cherche ainsi à provoquer la réponse immunitaire contre la protéine de spicule du virus. De l’ARN, il y en a naturellement plein nos cellules”.

Ces vaccins dont on parle très peu dans la presse représentent une sérieuse menace à la santé des êtres humains et leur usage suscite depuis plusieurs mois l’indignation des partis politiques qui militent pour la défense de l’Environnement. D’ailleurs, l’eurodéputée EELV Michel Rivasi a révélé une loi a été votée en catimini ce 10 juillet au niveau parlement européen en faveur du recours à des vaccins OGM.

Dans une interview accordée à FranceSoir, Michèle Rivasi disait ceci : “le Parlement européen a adopté le 10 juillet 2020 une proposition de la commission européenne visant à alléger les exigences préalables aux démarrages d’essais cliniques avec des médicaments consistant ou contenant des OGM. Le texte a été adopté à une large majorité de 505 voix pour, contre 67 et 109 abstentions. Nous sommes près de 10 % des membres du Parlement européen à avoir voté contre, dont la quasi-totalité des eurodéputés français EELV.”

Et d’ajouter : “ce texte dangereux, dispense notamment les fabricants de ces traitements et vaccins basés sur des OGM à fournir l’étude d’évaluation des risques environnementaux et de biosécurité préalable à toute demande d’essai clinique et de mise sur le marché de tels médicaments que demandait jusqu’ici la législation OGM.”

Dans l’interview, l’eurodéputée EELV n’a pas manqué de tirer la sonnette d’alarme sur la dangerosité de ces vaccins OGM. “La première chose à comprendre est que ces vaccins OGM anti-Covid-19 sont des médicaments hautement expérimentaux. Nous ne savons quasiment rien sur leurs effets génétiques à moyen ou long terme”, alerte-t-elle.

Et de poursuivre : “les vaccins OGM représentent un nouveau marché pour les fabricants d’OGM, un marché très prometteur où les start-up et les licornes se bousculent. Il faut savoir qu’une bonne partie des vaccins OGM sont issus des techniques de thérapies géniques…”

Un OGM est défini par Echos Sciences Grenoble en ces termes : “un OGM (ou Organisme génétiquement modifié) est un organisme vivant (animal ou végétal) dont le patrimoine génétique a été modifié par l’Homme, de par des techniques de génie génétique ou de sélection artificielle”

Echos Sciences Grenoble ajoute : “pour modifier génétiquement un organisme, il faut avoir accès à son ADN. Car c’est dans son ADN que l’on va trouver les gènes qui contiennent les informations sur les caractères des organismes vivants (la couleur des yeux, des cheveux, la production de racines, la production de molécules pour réaliser la photosynthèse, etc..).  La technique employée pour obtenir des OGM se nomme la transgénèse. Cela consiste à introduire un gène étranger (que l’on nomme transgène) dans le génome d’un organisme”.

Il convient de rappeler que Bill Gates est en grand défenseur des OGM.