Covid-19 en France : l’Elysée envisage un reconfinement local dans 8 jours si le couvre-feu échoue

0
1196

En France, l’idée d’un reconfinement local n’est désormais plus écarté dans la lutte contre la propagation du virus. Selon plusieurs médias qui citent des sources officielles, il sera le dernier recours si échoue le couvre-feu

Face à la propagation très rapide du virus sur le sol français, l’hypothèse d’un reconfinement n’est plus écartée. En effet, après la mise en place d’un couvre-feu entré en vigueur depuis vendredi dans plusieurs villes françaises et après son extension vers d’autres villes, la situation reste très inquiétante et l’Elysée semble n’avoir plus aucun autre choix que de reconfiner.

C’est en tout cas la révélation faite par des proches de Macron au média RTL. L’un d’entre eux ayant requis l’anonymat a confié au média qu’hier, lors d’une rencontre des membres du gouvernement, le reconfinement a été “la dernière sortie avant le tunnel”. Un autre proche de Macron confirme cette révélation et ajoute que si les reconfinements doivent avoir lieu, ils seront cette fois-ci territorialisés pour éviter de porter un dernier coup de grâce à une économie moribonde.

D’après Le Point qui cite un proche de l’Exécutif, le gouvernement est en train d’étudier l’hypothèse de mettre en place un reconfinement semblable à celui de Madrid où des quartiers ont été reconfinés il y a deux semaines pour éviter une explosion des cas. Toujours selon Le Point, l’idée n’est désormais plus un tabou au sein de l’Exécutif.

“Tout est sur la table”

Cette hypothèse redoutable n’est pas encore prise et l’Etat fait tout pour l’éviter, mais son retour semble inévitable. En tout cas, du côté du Conseil Scientifique, toutes les options sont sur la table. Parlant d’un éventuel reconfinement, Arnaud Fontanet, membre du Conseil dira sur le plateau de Bourdin Direct. “Tout est sur la table. Général? je ne l’espère pas parce qu’on fait tout pour l’éviter. Local? Cela fait partie des options”, a-t-il déclaré.

Sur la question du reconfinement, Aurélien Rousseau, Directeur Général de l’Agence Régionale de Santé (ARS) en Ile-de-France, a insinué ce 23 octobre lors de son passage sur le plateau de France Bleu Paris que l’Etat s’est donné un délai de 8 jours pour voir si le couvre-feu fait baisser les contaminations en France. Si au bout de 8 jours, tel n’est pas le cas, alors des mesures plus dures seront prises et un reconfinement local sera bien une de ces mesures.