Covid-19 en France : les médecins qui avaient porté plainte contre Buzyn, Philippe et Véran seront entendus ce mercredi

0
207

La Cour de Justice de la République (CJR), chargée de juger les membres du gouvernement français, entendra ce mercredi 9 septembre les trois médecins qui avaient déposé, en mars, une plainte contre Edouard Philippe, Agnès Buzyn et Olivier Véran, dénonçant leur négligence dans la gestion de la crise sanitaire

“Après la pluie, c’est le beau temps”, dit l’adage. On sera tenté de dire cette fois-ci qu’après le déluge, l’heure est au règlement des comptes. En effet, 5 mois après l’avènement du Coronavirus en France, les ministres dont la responsabilité pénale est engagée devront faire face à la justice.

C’est la révélation faite par le Journal du Dimanche ce 8 septembre. Selon le média français, trois médecins du Collectif C19 seront entendus mercredi 9 septembre à 10H30 par la Cour de Justice de la République (CJR), l’instance qui juge les membres du gouvernement. Ces derniers avaient porté plainte contre Edouard Philippe, Agnès Buzyn et Olivier Véran.

“Agnès Buzyn et Edouard Philippe étaient informés de cette situation”

Les avocats des trois médecins qui se sont confiés au JDD se félicitent de la décision du CJR de se pencher sur la question de la responsabilité pénale des ministres et espèrent que ces témoignages permettront de “comprendre la vérité”. “Nous savons qu’Agnès Buzyn et Edouard Philippe étaient informés de la situation sanitaire en Chine et de son impact potentiel pour la France. Il importe aujourd’hui de savoir pourquoi ils n’ont pas pris de mesures pour prévenir ce qui allait devenir une catastrophe sanitaire, économique et sociale”, confie Fabrice di Vizio, l’un des avocats.

Il convient de rappeler que dans la plainte déposée en mars dernier par les trois médecins, le Premier ministre et l’ex ministre de la Santé étaient accusés de “négligence coupable”. “Il est donc clair que c’est par négligence coupable que le Premier ministre, mais aussi l’ancienne ministre de la Santé, n’ont pas anticipé une crise dont ils savaient manifestement la gravité, et qu’ils ne pouvaient, en tout état de cause, ignorer. C’est pourquoi le collectif de soignants C19, représenté par le docteur Philippe NACCACHE, médecin urgentiste, le docteur Emmanuel SARRAZIN (…) et le docteur Ludovic TORO (…), saisit Cour de Justice de la République à l’endroit de monsieur Edouard Philippe, Premier ministre, Madame Agnès Buzyn, ancienne ministre de la Santé, d’une plainte pénale sur le fondement de l’article 222-7 du code pénal. Les patients sont en danger grave, et la population française avec eux, ce qui aurait pu être évité si les bonnes décisions avaient été prises à temps », dénonçait Fabrice di Vizio.