Covid-19 et Censure : l’Inde ordonne à Twitter de supprimer tout twitte qui critique sa gestion de la pandémie

Le gouvernement indien a donné l’ordre à Twitter de supprimer tout twitte qui critique sa gestion de la crise sanitaire au moment où le nombre de cas connaît une hausse spectaculaire dans le pays. L’ordre commence à faire des victimes. 52 twittes ont déjà été supprimés

Nous sommes totalement plongés dans un univers orwellien. Il n’y a aucun doute là-dessus. La question à se poser est celle de savoir combien de temps nous reste-t-il avant que nous ne perdions définitivement toute liberté de nous exprimer sur des sujets sur lesquels nous avons notre mot à dire. Cette réalité, aussi froide soit-elle, est tout proche et ne soyez pas surpris si demain, nous devenons subitement les victimes d’une censure médiatique d’une rare violence.

En effet, après la suppression définitive du compte Twitter de Donald Trump qui comptait 80 millions d’abonnés et après la suppression définitive du compte YouTube de France Soir (300 000 abonnés), les géants du net, sur ordre des gouvernements, censurent sans gêne et à tour de bras, toute opinion qui dérange. Trump a définitivement été viré de Twitter et France Soir a été définitivement exclu de YouTube. Cependant, la purge n’est toujours pas finie. D’autres pourront suivre.

Lecourrier-du-soir.com a ainsi appris ce 25 avril que Twitter a reçu l’ordre du gouvernement indien de supprimer toute critique sur sa plateforme contre sa gestion de la pandémie à Coronavirus. L’information a été révélée par Reuters India. D’après cette source qui cite une plainte du gouvernement indien datée du 23 avril, plusieurs twittes ont été signalés dont certains émis par des députés. Parmi les personnalités ayant fortement critiqué la gestion de la crise, figurent Revnath Reddy, un ministre en provenance de l’Etat de Bengal et un réalisateur du nom de Avinash Das.

“Le gouvernement peut aller se faire voir alleurs”

L’information a été confirmée par le média indien Times Of India. Selon cette source qui cite une porte-parole de Twitter, la plateforme américaine a pris la décision ferme de supprimer tout twitte propageant une fausse information ou des rumeurs non fondées. Twitter entend cependant alerter les diffuseurs de contenus considérés comme faux avant de procéder à leur suppression.

La nouvelle a suscité une vive colère de plusieurs internautes qui, sur Twitter, n’ont pas manqué de faire part de leur déception. “Je suis désolé mais le gouvernement de Narendra Modi peut aller se faire voir ailleurs s’ils osent mettre sous silence la souffrance humaine”, a déblatéré Eric Feigl-Ding, analyste.

Et il n’était pas le seul. D’autres ont également fait part de leur incompréhension.