Covid-19 et effondrement économique : l’Union Européenne prête 617 millions d’euros au Maroc

0
323

La Banque Européenne d’Investissement a accordé un prêt de 617 millions d’euros au Maroc dans le cadre de sa lutte contre le Coronavirus

Pour faire face aux conséquences drastiques de la crise sanitaire (chômage à 11%), le Maroc emprunte sans compter. Le pays, qui vient de battre presque tous les records de vaccination en Afrique, veut à tout prix éviter un effondrement de son système économique et se tourne vers l’Occident pour renflouer les caisses de l’Etat.

Et cela se poursuit. En effet, d’après le média Morocco World News, la Banque Européenne d’Investissement vient de mobiliser 617 millions d’euros pour apporter son soutien au royaume chérifien. D’après les informations fournies par la source, 150 millions d’euros seront consacrés au secteur privé et 54 millions iront vers le secteur ferroviaire.

Il convient de souligner que l’Europe n’est pas la seule partenaire à apporter son soutien au Maroc en ces temps de crise. Le Japon aussi. En effet, en décembre dernier, Tokyo avait accordé un prêt de 200 millions de dollars à Rabat.  D’après Morocco World News, le ministre marocain de l’Economie, Mohamed Benchaboune, avait signé un échange de notes avec Takashi Shinozuba, ambassadeur du Japon basé à Rabat. Ledit échange fait office d’accord entre les deux pays, ajoutait la source.

MoroccoWorldNews nous avait également appris que la Banque Africaine de Développement (BAD) avait contribué à ce prêt à travers son programme AFCA (Accelerated Co-Financing Facility For Africa).  Les 200 millions de dollars devaient être injectés dans le système social, économique et sanitaire du Maroc. Ce prêt servira aussi à mener des interventions d’urgence et à améliorer la résilience de l’économie nationale.

Dans un communiqué publié sur son site et lu par Lecourrier-du-soir.com, le ministère marocain de l’Economie s’était félicité de cet accord avant de souligner les liens d’amitié entre les deux pays. “Cette cérémonie de signatures témoigne de l’excellence des relations de coopération et des liens d’amitié entre le Maroc et le Japon ainsi que de la pertinence des domaines d’intervention de cette coopération qui s’aligne sur les priorités du gouvernement du Maroc”, pouvait-on lire.