Covid-19 : la France a encore saigné : l’application TousAntiCovid a coûté 7 millions d’euros à l’Etat

L’application TousAntiCovid a coûté 7 046 000 euros à l’Etat, d’après des informations de la chaîne BFMTV

L’Etat français a encore saigné dans sa gestion de la crise sanitaire. En effet, après la révélation faite en juin dernier et selon laquelle l’application StopCovid avait coûté à l’Etat entre 200 000 et 300 000 euros, les dépenses consacrées à la création d’une autre application risque de susciter une vive polémique. Il s’agit de TousAntiCovid.

En effet, lancée en novembre dernier pour remplacer StopCovid jugé très peu efficace dans la lutte contre le Covid-19, l’application TousAntiCovid, qui a déjà été téléchargée plus de 13 millions de fois, a connu un franc succès. Cependant, en termes d’investissement, elle a coûté très cher au contribuable.

C’est en tout cas, l’information obtenue par notre rédaction de la chaîne BFMTV qui, dans un article paru ce 8 avril, a révélé que l’application a coûté 7 millions d’euros. “Le coût total de TousAntiCovid est désormais de 7 millions d’euros, en prenant en compte l’ensemble des dépenses recensées par BFMTV. Soit une dépense de 50 centimes pour chacun des 14,5 millions de téléchargements ou près de 50 euros par cas contact notifié. Au total, 250.000 personnes se sont déclarées positives au Covid-19 au sein de l’application, qui a permis d’alerter plus de 150.000 cas contacts”, révèle le média.

“Une campagne de publicité qui a coûté 4 776 000 euros”

BFMTV fournit plus de détails. En effet, d’après le média français qui cite Cédric O, secrétaire d’Etat au numérique, pour la seule campagne de publicités (radio, télé, affichages…), l’Etat a dû dépenser un montant de “2 793 000 euros entre les mois de mai et septembre 2020 et 1 983 000 euros depuis le mois d’octobre 2020, toujours en cours à ce jour. Soit un total de 4 776 000 euros”.

BFMTV poursuit : “à cette campagne de communication, vouée à “dépoter” d’après les ambitions initiales du ministre de la Santé, s’ajoutent d’autres frais, cette fois-ci plus directement liés au développement technique de cet outil. D’après un décompte du cabinet de Cédric O transmis à BFMTV, le budget adressé au développement pur et simple de l’application aura été de 2,27 millions d’euros, du 2 juin au 31 décembre 2020″.