Covid-19 : l’économie mondiale s’est effondrée et une troisième guerre mondiale inévitable arrive très bientôt

La troisième guerre mondiale se prépare en coulisse mais les Etats ne veulent surtout pas que les peuples en soient informés. Le 31 mars dernier, notre média avait publié un article intitulé : “la troisième guerre mondiale a déjà commencé : elle est économique pour l’instant, elle sera bientôt militaire”.

Dans son analyse, le rédacteur en chef du site Lecourrier-du-soir.com, après avoir mis l’accent sur l’effondrement de l’économie mondiale très sévèrement touchée par la pandémie à Coronavirus, était arrivé à la conclusion que ce nouvel ordre mondial (qui vient de naître) ne se réalisera complètement que lorsqu’une puissance mondiale aura émergé.

En effet, la première et la seconde guerre mondiale ont fait chuter l’empire britannique (Pax Britanica) qui a dû céder le trône à une nouvelle puissance mondiale : les Etats-Unis. Ce pays est devenu, au lendemain de la seconde guerre mondiale, le leader incontestable du monde face à une Union Soviétique qui n’a pas tenu longtemps dans sa rivalité avec l’Oncle Sam. La chute du Mur de Berlin survenu en 1989 a mis fin à son rêve de supplanter une Amérique qui était devenue incontestablement le maître du monde.

La Pax Americana était alors là. Elle a duré plus de 60 ans durant lesquels elle a connu ses moments de gloire. Elle a dirigé le monde sous les trente glorieuses et le rêve américain, qui a été jusqu’à tout récemment une réalité indéniable, a sorti des millions d’Américains (quelle que soit leur origine) de la précarité et de la pauvreté, leur permettant ainsi de jouir d’un niveau de vie inégalable au monde.

Plus de 60 ans plus tard, ce modèle qui a fait rêver le monde entier est en train de connaître ses dernières heures. Le capitalisme qui a, pendant un siècle, constitué le pilier du modèle économique américain ne fait plus rêver. Et les conséquences drastiques de la pandémie laissent à croire que l’Amérique du Nord ne sera plus en mesure de conserver le titre de “puissance mondiale” dans les années à venir.

L’Amérique saigne économiquement. Même si le taux de chômage a chuté de 6,7%, le nombre de chômeurs reste encore très élevé. D’après une enquête récente publiée par le média Forbes, plus de 10 millions d’Américains sont toujours sans emplois et 70 millions d’Américains dépendent aujourd’hui des aides de l’Etat fédéral pour faire face aux conséquences drastiques de la crise sanitaire. Les pertes liées à la pandémie sont estimées à environ 5 mille milliards de dollars et l’impact de la crise sanitaire sur l’économie est tel que plusieurs experts prédisent la chute des Etats-Unis de sa place de puissance économique mondiale en 2028 au profit de la Chine.

Il est donc évident que le monde se dirige lentement mais sûrement vers une redistribution des cartes, c’est-à-dire une situation où aucune nation au monde ne pourra s’auto-proclamer puissance mondiale sans que cela ne passe par une guerre comme ce fut le cas lors de la première et seconde guerre mondiale.

En conséquence, une troisième guerre mondiale à nos portes. Quand est-ce qu’elle sera déclenchée ? Dans dix ans? vingt ans? ou trente ans? Telle est la grande question à laquelle pour le moment je n’ai pas de réponse. Cependant, ce dont je suis certain est que sa réalisation dans un futur proche est à prendre très au sérieux.

D’ailleurs, les événements actuels semblent précipiter son arrivée. En effet, je tiens à signaler que depuis le début de la pandémie, les puissances du monde (qui ne veulent surtout pas perdre leur place dans ce nouveau monde qui s’annonce) ne font plus de la question économique une priorité. Au contraire, à la place de l’économie, elles se ruent à l’armement comme si, en réalité, elles ne voulaient pas être prises au dépourvu dans cette troisième guerre mondiale à venir.

Venons-en aux faits. Le budget de défense de la France a atteint, en pleine crise sanitaire, 39,2 milliards d’euros, soit une hausse de 4,5 % de plus qu’en 2020 et 22 % de plus qu’en 2017. Pour la première fois dans l’Histoire, ce pays se dote d’une armée de l’Air et de l’Espace. Et ce n’est pas tout. Le pays comptera désormais dans les rangs de son armée des “soldats augmentés”. Autrement dit, l’armée française aura recours à l’intelligence artificielle pour accroître les capacités physiques et cognitives du combattant.

Aux Etats-Unis, le congrès a récemment donné son feu vert pour un budget de défense de 740 milliards de dollars. Et pour la première fois dans l’Histoire de ce pays, des robots pilotent des avions militaires grâce à l’aide de l’Intelligence Artificielle. Une situation totalement inédite.

En mai dernier, la Chine, pressentie pour devenir la prochaine puissance économique du monde, a annoncé un budget miliaire évalué à 178,2 milliards de dollars, soit une hausse de 11 milliards de plus que l’an dernier. Un chiffre faramineux qui place le budget militaire de l’Empire du Milieu en deuxième position après les Etats-Unis.

Au Japon, le budget militaire est fixé à 52 milliards de dollars, un record. En Israël, en juillet dernier, le premier ministre, Benjamin Netanyahou, avait appelé à une hausse de 964 million de dollars du budget militaire du pays. Et rappelons que dans ce même pays, au début du mois de décembre, un chef de la sécurité de l’armée spatiale avait fait savoir qu’ils étaient déjà en contact avec les extraterrestres. Aussi, dois-je ajouter qu’Israël est devenu depuis juillet 2020 la première puissance mondiale en technologie numérique et cyber-technologie.

Quid de la Grande-Bretagne? En novembre dernier, ce pays annonçait une hausse de 21,9 milliards de dollars de son budget de défense et dans ce pays, en novembre dernier, un général de l’armée du nom de Nick Carter avait fait une révélation explosive annonçant que 30 000 robots seront intégrés dans les rangs de l’armée d’ici 2030.

Evoquant ses craintes de voir s’éclater une troisième guerre mondiale, il disait ceci : “l’histoire pourrait ne pas se répéter, mais elle suit son rythme. Si nous regardons ce qui s’est passé le siècle dernier, avant les deux guerres mondiales, je pense qu’il était indiscutable qu’il y avait une escalade (des tensions, ndlr) qui a mené à des erreurs de calcul, qui ont, à leur tour, mené à la guerre. je dis qu’il y a un risque et nous devons en être conscients”.

Au Moyen-Orient où les tensions sont montées d’un cran, chaque nation se prépare à la proche guerre qui marquera sa renaissance comme acteur clé du nouvel ordre mondial ou sa fin. D’ailleurs, tout récemment, les Emirats Arabes Unis sont entrés en contact avec les Etats-Unis pour l’achat d’armements militaires d’une valeur de 23 milliards de dollars et l’Arabie Saoudite est en train de négocier avec les Etats-Unis l’achat d’armes de guerre d’un montant estimé à 500 millions de dollars.

L’Europe de l’Est se tient prête. En effet, en Russie, les dépenses militaires ont atteint les 65 milliards de dollars en 2019 et en 2020, Vladimir Poutine se vantait que son pays détienne les armements les plus puissants au monde. D’ailleurs, en janvier, lors d’une rencontre avec les autorités militaires russes, le président Poutine leur disait ceci : “il est nécessaire d’avancer attentivement, d’observer et d’analyser ce qui se joue à l’échelle planétaire, de développer des complexes militaro-industriels et des systèmes de future génération. Voilà ce que nous faisons aujourd’hui”.

L’Afrique se tient à l’écart de tout cela. Cependant, les anciennes puissances coloniales qui comptaient plusieurs colonies dans ce continent ont commencé à remilitariser cette partie du monde prétextant lutter contre le terrorisme internationale. Ainsi, des milliers de soldats américains, français et britanniques sont déployés dans le Sahel pour ne surtout pas perdre le contrôle d’une partie du monde richissime en ressources naturelles et dont le contrôle sera crucial pour toute nation qui souhaite s’ériger en puissance mondiale dans le monde de demain. La Chine et la Russie l’ont compris et ont, elles aussi, commencé à déployer leurs soldats dans le continent noir.

En gros, nous sommes en période de crise sanitaire. L’effondrement économique a plongé tous les Etats du monde dans une crise financière sans précédent, pire que celle des années 30. Aucun Etat n’a été épargné et tous ont subi de plein fout les conséquences terribles d’une crise que personne ne voyait venir. Pourtant (et étrangement), la priorité pour ces puissances économiques n’est point de sauver l’économie mais plutôt de se livrer à une course à l’armement injectant des milliards de dollars dans leur budget de défense et laissant mourir les entreprises. Pour quelle raison? Est-ce vraiment la priorité en ce moment?

Je ne le pense pas, mais je pense avoir compris. La réalité est qu’une troisième guerre mondiale est tout proche. Elle est pour le moment économique. C’est seulement lorsqu’elle sera militaire que surgira une nouvelle puissance militaire et compte tenu du contexte actuel, cet événement désormais est inéluctable.

Les puissances mondiales le savent et s’y préparent. Mais, tout se fait dans la plus grande discrétion. Les peuples sont totalement tenus à l’écart.