Covid-19 : l’Elysée prépare le scénario du pire : confinement total de la France, écoles fermées et couvre-feu instauré

0
2489

Emmanuel Macron a présidé un nouveau Conseil de Défense à huis-clos ce mercredi 04 novembre, à l’issue duquel il a été question de durcir le confinement. Selon des information du journal Le Point, un confinement plus strict est envisagé. Le couvre-feu sera instauré à 21H et les écoles seront fermées comme en mars dernier

Face à la hausse exponentielle de décès liés au Covid-19 (+ 400 morts), l’Etat français n’a plus d’autre choix que de resserrer la vis en durcissant au maximum les mesures sanitaires déjà imposées à 67 millions de Français. Et pour y arriver, un confinement total du pays n’est désormais plus une hypothèse écartée.

C’est la révélation faite par Le Point à l’issue du Conseil d’Etat qui s’est tenu à l’Elysée ce mercredi matin et qui a été présidé par Emmanuel Macron. En effet, selon Le Point, un couvre-feu à 21heures n’est plus exclu, comme annoncé mardi par Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement.

“La France se dirige vers un confinement plus strict”

Et ce n’est pas tout. L’Exécutif pourrait, dans les jours qui viennent, procéder à un reconfinement plus strict du pays tel que voulu par des autorités sanitaires comme Gilles Pialloux, chef du service des maladies infectieuses à Paris ou encore Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France, mais aussi par des élus tels que Christian Estrosi, actuel maire de Nice.

En cas d’un reconfinement plus strict, les établissements n’échapperont pas à la fermeture comme ce fut le cas en mars dernier lors d’un premier confinement national. D’après Le Point, cette fermeture des écoles aurait toute sa pertinence au moment où des syndicats et des collectivités font part de leur incompréhension suite à la décision du gouvernement de laisser ouverts.

D’ailleurs, les syndicats ne sont pas les seuls à critiquer cette décision du gouvernement. Dans les établissements aussi, des élèves s’insurgent contre le non-respect des mesures. Des blocages sont ainsi notés dans plusieurs lycées de France où les élèves dénoncent le manque de rigueur dans l’application des mesures sanitaires.