Covid-19 aux USA : Lidl offre une récompense de 200 euros à chaque employé qui accepte de se faire vacciner

0
2440

Aux Etats-Unis, Lidl offrira 200 dollars à ses employés qui accepteront de se faire vacciner contre le Covid-19

Pour encourager les citoyens à se faire vacciner, tous les scénarios sont désormais sur la table, y compris celui de leur faire des récompenses. Si cette stratégie n’est pas encore privilégiée par les gouvernements, dans les entreprises, elle commence à gagner du terrain et pourrait éventuellement se généraliser.

En effet, Lecourrier-du-soir.com a appris ce 21 janvier que des chaînes de supermarchés ont déjà commencé à offrir des centaines d’euros à leurs employés pour que ces derniers acceptent de se faire vacciner contre le Covid-19. Parmi les supermarchés cités, figure : Lidl. D’après le média Wral.com, Lidl a prévu 200 dollars de récompense pour ses employés.

Dans un communiqué émis par le supermarché et relayé par Wral.com, Lidl écrit : “cette rémunération supplémentaire aidera à compenser les coûts liés au vaccin, aux frais de voyage ainsi qu’à la prise en charge des enfants”. Le communiqué ajoute : “l’entreprise va réaménager les horaires de travail des employés afin qu’ils puissent prendre rendez-vous pour se faire vacciner”. Il convient de noter que cette mesure n’est pour le moment appliquée par Lidl aux Etats-Unis. Elle ne concerne pas encore les autres pays.

“La rémunération équivaudra à 4 heures de travail”

Lidl n’est pas la seule entreprise à procéder de la sorte. Dollar General, entreprise américaine de grande distribution, s’est aussi inscrite dans le même sillage. En effet, d’après le média américain CNN, l’entreprise américaine a promis de rémunérer ses employés. Le montant n’a pas été précisé mais dans un communiqué rendu public, ce serait l’équivalent de 4 heures de travail. Le paiement sera versé à chaque employé une fois que ce dernier se fera vacciner.

Face à la propagation rapide du virus, Dollar General juge l’état de santé de ses employés crucial pour le fonctionnement de l’entreprise. “Nous ne voulons pas que nos employés aient à choisir entre se faire vacciner ou venir au travail”, précise l’entreprise dans un communiqué lu par Lecourrier-du-soir.com.