Covid-19 : Macron rejette le vaccin russe : “le vaccin russe n’est pas une solution à une accélération”, dit-il

Dans une interview accordée à la chaîne américaine CBS, Emmanuel Macron a clairement fait savoir que le priorité de l’Union Européenne (UE) n’est pas de faire entrer son sur sol le vaccin russe, Sputnik V

Emmanuel Macron ferme la porte à l’entrée du vaccin russe, Sputnik V sur le sol européen. C’est du moins ce qui ressort de ses déclarations tenues lors d’une interview exclusive accordée au média américain CBS et largement relayée sur les réseaux sociaux ce dimanche 18 avril.

A la question de savoir si son pays va acheter le vaccin russe pour rattraper le retard, il rétorque :” je pense que grâce à l’accélération des livraisons (…). Nous avons reçu des doses supplémentaires en provenance de Pfizer pour le second trimestre. Et grâce au fait que nous accélérons la production en Europe, nous sommes en train de rattraper le retard”.

Et d’ajouter : “et nous allons atteindre notre objectif avec ce que nous avons maintenant. Quelques Etats membres ont décidé d’entreprendre des échanges avec Sputnik, mais nous avons des principes très simples : d’abord, s’il n’y a aucune approbation d’un vaccin par notre agence européenne, il est hors de question d’utiliser ce vaccin sur notre sol. Et à ce stade, le vaccin russe n’est pas reconnu par nos autorités. Nous avons des discussions, mais cela prendra des semaines voire des mois. Ensuite, nous devons produire des vaccins basés sur nos recherches. (…) Je ne pense pas que le vaccin russe soit une solution à une accélération”.