Covid-19 ou Censure? : Google coupe les revenus publicitaires du média France Soir accusé de complotisme

Le géant du net Google vient de couper tous les revenus publicitaires du site France Soir accusé de complotisme par les autorités sanitaires 

La descente aux enfers se poursuit pour le site d’information France Soir. En effet, après avoir perdu ses 300 000 abonnés suite à la suspension de la chaîne par YouTube en mars dernier, le site d’information, accusé de complotisme par les autorités sanitaires françaises, vient, une nouvelle fois, d’encaisser un coup dur.

C’est du moins l’information qui nous est parvenue ce 9 septembre de plusieurs sources fiables dont Le Monde. D’après ce média, Google a coupé les publicités à France Soir. Les montants récoltés par le site ces derniers mois n’ont pas été dévoilés, mais ils doivent avoisiner plusieurs milliers d’euros en raison de la forte audience qu’il a pu générer depuis le début de la pandémie.

“Nous avons prévenu France-Soir”

Interrogé par Le Monde, un porte-parole de Google a donné les raisons ayant expliqué le blocage des pubs du média. “Google a un règlement clair pour les éditeurs qui est conçu pour garantir à nos utilisateurs une expérience positive, tout en protégeant les marques contre la diffusion de leurs publicités à côté de contenus dangereux et trompeurs”, détaille le porte-parole. Et d’ajouter : “nous avons prévenu France-Soir avant de prendre des mesures, leur demandant de remédier aux violations persistantes de nos règles. Nous ne diffuserons pas de publicités Google sur leur site tant qu’ils ne respecteront pas nos règles.”

Dans la presse, on a appris que la décision de Google a été prise à la suite d’une enquête menée par l’émission “Complément d’enquête”. Une information qui semble être confirmée par Aude, une journaliste de l’émission sur son compte Twitter officiel. “Après vérification, le site de France Soir n’affiche plus de publicité Google! Le site semble avoir été démonétisé peu avant ou dans la foulée de notre enquête. France Soir faisait partie des sites sur lesquels nous avions interpelé Google”, s’est-elle réjouie.

Il convient de rappeler que France Soir fait l’objet de plusieurs attaques de la part des professionnels de santé qui l’accusent de complotisme et de propager des Fausses Informations sur le Covid-19. D’ailleurs, en janvier 2021, la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, avait ouvertement annoncé avoir demandé le réexamen du certificat IPG (Information Politique Générale) délivrée au service de presse en ligne.