Covid-19 : Trump menace l’Inde : « si tu ne nous donnes pas ta chloroquine, il y aura des représailles »

0
1356

Donald Trump menace de s’attaquer à l’inde si le pays refuse d’exporter de la chloroquine. Ses menaces ne sont pas passées inaperçues car l’Inde vient d’annoncer qu’il exportera finalement ce médicament vers d’autres pays du monde  

En pleine crise sanitaire, les Etats-Unis deviennent complètement fous. Après avoir été accusée d’avoir détourné des masques destinés à des pays européens, l’administration Trump s’en prend désormais à l’Inde, un pays pourtant allié des Etats-Unis que Donald Trump a visité il y a tout juste un mois.

En effet, l’Inde qui dispose d’un stock très important de chloroquine avait décidé, fin mars dernier, compte tenu de sa démographie, de ne plus exporter de la chloroquine, alors que la pandémie venait de toucher de plein fouet l’Italie, l’Espagne et la France, mais aussi les Etats-Unis. Une décision qui froisse le gouvernement américain et Trump, en personne, parle désormais de représailles si l’Inde ne revient pas sur cette décision.

« Il me donnera des explications »

Ainsi, il a évoqué le sujet lors d’un point de presse qui s’est tenu ce lundi à la Maison Blanche. « Je n’aime pas cette décision, je n’ai pas entendu que ce fut sa décision. Je sais qu’il a cessé de l’exporter (la chloroquine) vers d’autres pays (…). Donc, je serais surpris que cela soit sa décision. Il me donnera des explications. (…) S’il n’autorise pas l’exportation (de la chloroquine), c’est OK, mais bien sûr, il y aura des représailles. Pourquoi il n’y en aurait-il pas ? », a réagi le 45ème président des Etats-Unis.

Les menaces du président américain ne passent pas. Car, immédiatement après, la classe politique indienne, vent debout, a dénoncé ses propos. « Jamais dans mes décennies d’expérience dans le monde des Affaires, je n’ai entendu un chef d’Etat ou de gouvernement menacer ouvertement un autre de cette façon. Qu’est-ce qui fait de la chloroquine indienne « notre provision » M. le Président ? Elle n’est votre provision que lorsque l’Inde décide de vous la vendre », a réagi Shashi Tharoor, ex ministre d’Etat indien.

« L’amitié n’a rien à voir avec les représailles »

Même réaction pour Rahul Gandhi, député indien qui, sur twitter, s’en est pris au président américain en ces termes : « l’amitié n’a rien à voir avec les représailles. L’Inde doit aider toutes les nations qui en ont besoin mais les médicaments qui sauvent des vies doivent être amplement mis à la disposition des Indiens d’abord ».

Rappelons que la chloroquine est devenue un médicament extrêmement sollicité, notamment depuis que le professeur Didier Raoult, infectiologue français a démontré son efficacité dans la lutte contre le Covid-19. Raoult reste convaincu que c’est le meilleur médicament contre le Coronavirus car pouvant éliminer le virus dès son apparition. Aux Etats-Unis, Donald Trump semble être obsédé par la chloroquine depuis que des spécialistes lui ont parlé de ses bienfaits. Désormais, le 45ème président ne rigole plus avec le médicament le plus sollicité au monde et est prêt à tout pour l’avoir.  Par la diplomatie ou par la guerre.

Pour celles et ceux qui doutent de la véracité de cette information, Lecourrier-du-soir.com vous propose de regarder la vidéo originale (en anglais) dans laquelle Trump profère ses menaces.