Covid à Sydney : la sentence est tombée : les non-vaccinés subiront un isolement social jusqu’en décembre

En Australie, les non-vaccinés vivant à Sydney seront socialement isolés jusqu’au 1er décembre

A quelques semaines de la réouverture de l’Australie, les habitants de Sydney sont prévenus. S’ils ne se font pas vacciner, ils risquent un isolement social, pendant que les personnes vaccinées pourront, quant à elles, fréquenter librement les lieux accueillant du public.

C’est du moins ce qui ressort de la feuille de route de Gladys Berejiklian, Première ministre de la Nouvelle-Galles du Sud, Etat du Sud-est de l’Australie ayant pour capitale Sydney. Dans sa feuille de route pour la liberté, relayée par plusieurs sources, il est clairement indiqué que les non-vaccinés ne pourront jouir de leur liberté qu’à partir du 1er décembre, date à laquelle le gouvernement table sur 90% de personnes vaccinées avec deux doses.

C’est en tout cas ce que nous a appris Sky News Australia. D’après cette source, la réouverture du pays est prévue pour le 11 octobre prochain, date à laquelle 70% de cet Etat australien devrait être complètement vacciné. Dans un point de presse, elle rassure les citoyens vaccinés.

“Ne voyons pas ceci comme un jour de liberté, mais plutôt comme une ouverture graduelle en vue de la reprise d’une vie normale”, a-t-elle fait savoir. Et de poursuivre : “mais, il n’y a aucun doute que pour certains d’entre nous qui ont pris les deux doses, ce sera un retour à une vie normale”.

S’adressant aux non-vaccinés, elle dira sans gêne : “de nombreux événements reprendront leur droit à 80%, à savoir le sport, les voyages à l’intérieur du pays et bien d’autres choses. Et le 1er décembre sera la phase finale de réouverture où les non-vaccinés seront autorisés à participer (à la vie active, ndlr).

Et elle poursuit : “la seule exception pour les non-vaccinés sont les lieux de culte. Les personnes non-vaccinées pourront se rendre dans des lieux de culte où 80% des fidèles sont vaccinés, mais ça sera tout”.