Covid au Sénégal : 400 000 doses de vaccin risquent d’être jetées car la population refuse de se faire vacciner

Les autorités sénégalaises craignent la péremption de 400 000 doses de vaccins d’ici la fin de l’année 

L’Afrique fait face à un nouveau défi : celui des doses de vaccins périmées qui finissent dans les poubelles. Si en Occident, les gouvernements ont récemment déboursé des milliards pour s’approvisionner en vaccins et sauver leur population, en Afrique, la réticence face à la vaccination reste un sérieux problème que les gouvernants ont encore du mal à résoudre.

Et le Sénégal n’est pas en reste. En effet, à en croire le média américain WTVBAM, les autorités étatiques sénégalaises craignent que 400 000 doses de vaccins soient jetées d’ici la fin de l’année. Le média cite des informations émanant d’Ousseynou Badiane, chargé de la couverture vaccinale dans ce pays.

“Le plus grand problème reste la réticence. Le nombre de cas diminue et ils (les gens) se demandent : ‘pourquoi devons-nous nous faire vacciner si la maladie n’est plus là?'”, explique-t-il. D’après Badiane, la réticence a un impact non moins négligeable sur le fiasco de la campagne vaccinale. Car, à l’en croire, 15 000 personnes étaient vaccinées tous les jours l’été dernier, alors qu’aujourd’hui, entre 1 000 et 2 000 personnes seulement sont enregistrées quotidiennement.

Face à une telle situation, Badiane n’espère pas le miracle. “Nous ne sommes pas optimistes. Nous ne nous attendons pas à une hausse de la demande”, regrette-t-il. Pour rappel, au Sénégal, tout récemment, les autorités avaient fait état de l’expiration de 200 000 doses de vaccin faute de volontaires.