Covid en Allemagne : le Parlement se révolte et rejette la vaccination obligatoire voulue par l’Etat

Le Parlement allemand a rejeté ce 6 avril l’obligation vaccinale que le gouvernement voulait imposer aux personnes âgées de 60 et plus

Le Parlement finit par faire plier l’Exécutif. En Allemagne, la volonté du chancelier Olaf Scholz n’a pas pu se réaliser. Alors qu’il tentait de rendre obligatoire la vaccination, les représentants du peuple lui ont dit nier et ont fini par obtenir gains de cause. Car, le gouvernement a fait marche arrière.

C”est du moins ce que plusieurs médias nous ont appris ce vendredi. En effet, d’après The Guardian, 378 députés ont voté contre, contre 296 qui ont approuvé le projet de loi qui, s’il avait été validé, aurait rendu obligatoire la vaccination anti-Covid pour les citoyens allemands âgés de 60 ans et plus.

L’information a été confirmée ce 8 avril par le média allemand Deutsch Welle. Selon les informations fournies par ce média, le projet de loi qui devait rendre la vaccination obligatoire a été enterré grâce aux opposants conservateurs et aux députés de droite qui siègent au niveau du Bundestag (Parlement allemand).

“Une défaite”, reconnaît le gouvernement allemand

Face à la presse, le ministre allemand de la Santé, Karl Lauterbach, a reconnu que le rejet de projet de loi est une “défaite”. “C’est une défaite claire et amer pour tous ceux qui prônent une vaccination obligatoire”, a-t-il martelé. Le ministre ne s’avoue toutefois pas vaincu. Il a fait savoir que des mesures restrictives sont envisagées.

Il faut dire qu’à ce stade de la crise sanitaire, très peu de pays songent à imposer une vaccination obligatoire. D’ailleurs, dans plusieurs pays européens, le sujet est presque totalement abandonné par la presse qui s’est focalisée, ces dernières semaines, sur la guerre en Ukraine.