Covid et contamination : le Japon suspend 1,63 million de doses Moderna contenant des substances noires

Le Japon a suspendu le 26 août dernier 1,63 millions de doses du vaccin Moderna contaminées

Coup dur pour Moderna. Alors que les laboratoires se sont lancés, depuis un an, dans une course contre la montre pour produire, dans un délai très court, suffisamment de vaccins afin de répondre à la forte demande des pays touchés, certains laboratoires semblent avoir bâclé le travail. Et c’est le cas de Moderna en froid avec le gouvernement nippon.

En effet, plusieurs sources dont le média américain, The Hill, ont rapporté, ces dernières heures, que le Japon a suspendu 1,63 millions de doses du vaccin Moderna. La décision a été prise par les autorités japonaises après la découverte de substances noires dans un lot de vaccin. La source ajoute que les substances noires ont été découvertes dans la région de Gunma, située au Nord-Ouest de Tokyo.

“Un coup dur pour la campagne de vaccination”

L’information a été confirmée par le média japonais, Japan Times. D’après cette source qui cite Yoshihide Suga, Premier ministre du pays, la décision pourrait ne pas avoir un impact sur la campagne de vaccin. Toutefois, toujours selon la source, cette suspension de 1,63 millions de doses du vaccin Moderna est un coup pour Suga qui tablait sur 80% de vaccinés d’ici à début Octobre.

Japan Times nous a fourni davantage d’informations sur cette affaire. En effet, d’après le média japonais, les substances noires ont été retrouvées dans 39 fioles qui contenaient un lot de 3 004 667. Le média précise que la décision de suspendre l’usage de ces doses a été prise en accord avec le géant pharmaceutique japonais, Takeda.

Rappelons que cette décision intervient en pleine pandémie au Japon. D’après les dernières informations fournies par le média Japan Today, ce 31 août, 2 909 cas ont été enregistrés à Tokyo.