Covid et obligation vaccinale en France : l’Etat sort la cravache : 1 400 soignants suspendus en Ile-de-France

Contrairement à ce qu’affirmait Olivier Véran en septembre dernier, plus de 3 000 soignants ont été suspendus pour refus de se faire vacciner. Rien qu’en Ile-de-France, 1 400 suspensions ont été recensées, révèle Le Parisien

En France, l’Etat ne rigole pas avec les soignants qui refusent de se faire vacciner. Et depuis l’entrée en vigueur de la vaccination obligatoire chez les professionnels de santé ce 15 septembre, l’Exécutif ne lésine pas sur les moyens pour sanctionner sévèrement les réfractaires.

Et les punitions se multiplient, à en croire les médias locaux. En effet, d’après Le Parisien, rien qu’en Ile-de-France, 1 400 soignants ont déjà été suspendus. Dans l’article, on précise que le chiffre de 3 000 suspensions annoncées par Olivier Véran au lendemain de l’entrée en vigueur de la mesure était faux.

Parlant de ce chiffre (3 000 suspensions), Le Parisien renseigne : “un chiffre qui interroge puisque, rien qu’en Île-de-France, sur près de 400 000 personnels de santé, 250 ont été suspendus dans le secteur médico-social (0,8 %) et 1 165 (0,7 %) pour les établissements de santé. Il convient d’ajouter aussi les 113 démissions enregistrées depuis l’entrée en vigueur de l’obligation vaccinale le 15 septembre, selon l’agence régionale de santé (ARS). Interrogé, le ministère a dû reconnaître, sans donner davantage de précision ‘qu’il y a en effet plus de 3 000 personnels suspendus'”.

D’après la source, la situation est déjà très tendue dans les hôpitaux où plusieurs services sont en danger. Si les tensions commencent à se résoudre avec le recrutement de nouveaux personnels, ce n’est pas le cas pour certaines unités qui requièrent une formation spécifique.