Covid : l’Allemagne envisage d’interdire le transport public aux personnes non-vaccinées

L’Allemagne prévoit d’interdire les transports publics aux personnes non-vaccinées

L’Allemagne durcit le ton. Alors que la capitale, Berlin, vient de confiner les non-vaccinés à qui il est désormais interdit d’entrer dans des bars sans terrasse, dans des restos, dans des lieux de loisirs…, c’est derniers risquent, dans un futur proche, de ne plus pouvoir prendre les moyens de transport.

C’est la révélation faite ce 15 novembre par l’agence de presse Reuters et qui a été reprise par plusieurs autres sources, dont Asumetech.com. En effet, d’après la source, l’initiative émane de trois partis politiques : Les Verts, les Sociaux-Démocrates et le parti capitaliste, FDP. Ces trois partis ont décidé de mettre en place un projet de loi dans lequel des mesures plus strictes seront proposées au Parlement allemand.

Parmi les mesures annoncées et qui entrent dans le cadre du dispositif sanitaire baptisé “3G”, il y aura la détention d’un certificat de vaccination ou d’un test Covid pour avoir accès au transport public (bus, train, métro). A en croire la source, aucune information n’a été fournie sur la manière dont ces mesures seront appliquées.

Il convient de rappeler que les nouvelles mesures annoncées interviennent au moment où l’Allemagne fait face à une nouvelle vague marquée par une hausse exponentielle des cas. Il y a moins d’une semaine, le pays avait enregistré 50 000 nouveaux cas, une première depuis le début de la pandémie. Pour juguler la progression du virus, Berlin a mis la pression sur les non-vaccinés qui ont été sommés de rester chez eux.

La même décision a également été prise par l’Australie qui, ce lundi 15 novembre, a confiné les non-vaccinés qui ont été interdits de mettre les mains dans les restos, bars, salles de sports, salons de coiffure ou lieux de loisirs. Une décision très fortement critiquée par une partie de la population qui n’a manqué de faire part de son désaccord ce dimanche.