Crise en Afghanistan : après l’échec américain, Joe Biden va accueillir 50 000 réfugiés afghans aux Etats-Unis

L’administration a demandé aux organisations d’aide aux réfugiés de se préparer à accueillir 50 000 réfugiés afghan, d’après une information du média Bloomberg

Face à la crise migratoire provoquée par le retrait brusque des soldats américains en Afghanistan, Joe Biden veut prendre toute sa part dans l’accueil des réfugiés afghans. Ainsi, après avoir débloqué plus de 500 millions de dollars pour les loger, le président américain s’apprête à en recevoir 50 000.

C’est en tout cas l’information que Lecourrier-du-soir.com a obtenue ce mercredi 24 août du média américain, Bloomberg. En effet, d’après cette source, l’administration Biden a demandé aux organisations d’aide aux réfugiées de se préparer à l’arrivée de 50 000 réfugiés afghans.

Toujours selon la même source, il s’agira, pour la nouvelle administration, de cibler en priorité les Afghans qui seraient en danger sous le règne Taliban et qui seraient éligibles au programme Special Immigrant Visa Program, un programme mis en place par le gouvernement des Etats-Unis pour venir en aide à toute personne ayant aidé les forces ou diplomates américains sur place.

“500 millions de dollars sur la table”

Il convient de rappeler que l’administration Bide a déjà débloqué des fonds colossaux pour l’accueil des réfugiés afghan après la débâcle américaine dans ce pays. En effet, d’après le média américain, The Hill, l’administration Biden a débloqué 500 millions de dollars de fonds d’aide à l’accueil aux réfugiés afghans dans le cadre d’un programme appelé “Special Immigrant Visas (SIVs)”.

D’après la source, les fonds ont été annoncés lundi par Joe Biden et ils serviront à faire face à l’afflux important de migrants mais aussi aux besoins de réfugiés fuyant des pays en guerre. Toujours selon la même source, la décision de Biden est basée sur une loi de 1962 (Migration and Refugee Assistance Act of 1962) qui autorise un président américain à aider des personnes déplacées dans des pays en conflit.