Crise financière : la France a perdu 500 000 emplois au premier trimestre de 2020

0
442
le French Economy Minister Bruno Le Maire leaves the Elysee presidential Palace after a cabinet meeting on September 14, 2017 in Paris. / AFP PHOTO / ludovic MARIN

L’Insee (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques) vient de publier un rapport alarmant sur la situation économique de la France. Il a fait savoir que 500 000 emplois ont été détruits au premier trimestre 2020

Les premiers effets de la crise sanitaire commencent à se faire sentir en France et on n’en est qu’au début. En effet, quelques heures après le rapport de la Banque de France qui a annoncé que la France perdra en 2020 1 million d’emplois, c’est autour de l’Insee d’enfoncer le clou.

L’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques vient ainsi de publier un rapport ce 11 juin où il fait des révélations explosives sur la situation économique de la France. L’insee parle de 500 000 emplois détruits, rien qu’au premier trimestre 2020. Et ce n’est pas tout.

L’institut poursuit : “l’emploi salarié retrouve son plus bas niveau depuis le 4ème trimestre 2017. La baisse concerne presque exclusivement le secteur privé avec 497 400 destructions nettes (soit -2,5%) tandis que la fonction publique perd 4 900 emplois (soit 0,1%). Sur un an, l’emploi salarié chute de 304 700 dans le privé mais augmente de 12 400 dans la fonction publique”.

“800 000 emplois vont être perdus d’ici quelques mois”

Dans le rapport parcouru par Lecourrier-du-soir.com, l’Insee dresse un tableau très sombre de l’emploi intérimaire qui enregistre une baisse de -40,4%. Expliquant cette baisse historique, l’insee dira : “cette baisse est la plus importante de la série trimestrielle d’emploi intérimaire, disponible depuis le 1er trimestre 1990”.

La publication de ce rapport intervient en pleine crise sanitaire au moment où les indices de l’économie sont dans le rouge. En effet, il y a quelques heures, Bruno Le Maire, ministre français de l’Economie n’a pas mâché ses mots dans la presse annonçant la perte de 800 000 emplois en France.

Pour lire le rapport de l’Insee, cliquez ici : Insee