Crise financière : le patron d’Air France va toucher un bonus de 800 000 euros

0
628

Air France-KLM traverse une crise financière sans précédent mais son PDG, Benjamin Smith, va toucher un bonus de 800 000 euros, de quoi susciter une indignation générale en France 

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. En tout cas, si certains craignent de devoir perdre leurs emplois dans les semaines, voire les mois qui viennent, ce n’est pas le cas du patron d’Air France, Benjamin Smith qui, malgré la crise que traverse le groupe, va recevoir un bonus estimé à 800 000 euros.

L’annonce de cette information a été faite lors d’une réunion du groupe (voir ici la vidéo de la réunion). “Pour notre directeur général, conformément aux décisions prises par le conseil en 2018, sa rémunération est constitué des éléments suivants : une rémunération fixe de 900 000 euros ; une rémunération variable annuelle, fixée par le conseil à 768 456 euros, représentant 85,4% de sa part fixe. Soit un taux d’atteinte des critères de performance de 70% ; une rémunération variable de long terme lui a été attribuée en 2019 pour un montant de 2 millions d’euros”, a déclaré Isabelle Bouillot, présidente du comité des rémunérations du conseil d’administration.

“Les Français s’indignent”

Le bonus colossal que va toucher le patron d’Air France-KLM intervient moins d’un mois après que le groupe ait bénéficié de l’Etat français d’un prêt de 7 milliards d’euros. Les 800 000 euros accordés à Benjamin Smith risquent aussi de susciter une vive polémique au moment où Air France envisage des licenciements massifs dans les mois prochains.

En tout cas, sur les réseaux sociaux, l’indignation a été de mise. “Cela fait trois mois que pas un avion ne décolle, l’Etat vient de renflouer les caisses d’Air France de 7 milliards d’euros et pourtant le PDG de la compagnie aérienne va toucher un bonus de 800 000 euros. Quelle honte! rendez l’argent Ben Smith!”, déplore Ayméric Duvoisin, attaché parlementaire.