Crise sanitaire en Afrique : l’Union Européenne et l’Allemagne ont prêté au Sénégal 212 millions d’euros

0
114

L’Union Européenne et l’Allemagne viennent d’accorder au gouvernement sénégalais un prêt de 212 millions d’euros pour faire face aux conséquences drastiques de la crise sanitaire 

Partenariat économique ou néocolonialisme déguisé? Chacun saura l’interpréter à sa guise. Ce qui est certain, c’est que le gouvernement sénégalais ne renonce jamais aux “aides” financières que lui accordent ses partenaires occidentaux au moment où la dette publique du pays est projetée à 91 763 milliards de FCFA, d’après Financial Afrk.

En effet, Lecourrier-du-soir.com a appris ce vendredi 20 novembre du média ReliefWeb, (média d’informations humanitaires financé en partie de l’Organisation des Nations-Unies), que l’Union Européenne et l’Allemagne ont accordé un prêt de 212 millions d’euros au Sénégal. Selon la même source, cette somme est destinée à amortir le choc dû à la crise sanitaire. La source ajoute que l’UE a débloqué 112 millions d’euros et le gouvernement allemand 100 millions d’euros

“Le financement aidera à soutenir le programme de résilience économique et sociale du gouvernement sénégalais et sera particulièrement destinée à donner un coup de pouce aux entreprises et au peuple sénégalais”, précise ReliefWeb. Parlant de ce montant faramineux jamais débloqué dans le cadre du partenariat entre le Sénégal et l’UE, Jutta Urpilainen, Commissaire Européen en charge des partenariats internationaux, ne manquera pas de faire part de sa joie.

“Des accords de pêche vivement critiqués”

En effet, après avoir salué l’effort consenti par l’Union Européenne pour soutenir le Sénégal, Jutta Urpilainen a tenu à rassurer les autorités sénégalaises qu’elles peuvent toujours compter sur l’UE pour renforcer la résilience du pays face aux futurs défis économiques.

Rappelons que les relations entre l’UE et le Sénégal ne datent pas d’hier. Entre 2014 et 2020, le Sénégal a touché environ 1 milliard d’euros de la part de ses partenaires européens. Et il y a moins d’une semaine, les deux parties ont signé des accords de pêche très controversés qui devraient permettre à la France, au Portugal et à l’Espagne de pêcher 10 000 tonnes de poissons par an pendant 5 ans. En contrepartie, le Sénégal devait toucher 1,7 million d’euros répartis comme suit : 800 000 euros versés au gouvernement et 900 000 euros destinés à améliorer la politique de la pêche du pays.