Déploiement militaire au Moyen-Orient : vers une guerre Arabie Saoudite-USA-Israël contre Iran ?

0
433

Les Etats-Unis, contre toute attente, ont annoncé le déploiement de matériels militaires sur le golf persique. Selon l’administration, il s’agit d’un avertissement adressé à l’Iran

En pleine crise entre le Hamas et le gouvernement israélien à Gaza, le gouvernement américain déploie des forces navales et d’autres matériels de guerre au Moyen-Orient avec l’objectif, selon l’administration Trump, d’ « envoyer un message clair » à l’Iran, comme l’a si bien indiqué John Bolton, conseiller de Trump à la Maison Blanche.

« Les Etats-Unis déploient leur porte-avion USS Abraham Lincoln ainsi qu’une force du commandement central américain dans le but d’envoyer un message clair et sans équivoque au régime iranien », a martelé John Bolton, conseiller à la sécurité nationale du président américain.

« Toute attaque contre les Etats-Unis ou ses alliés trouvera une réponse impitoyable. Les Etats-Unis ne cherchent pas la guerre avec le régime iranien, mais nous sommes pleinement prêts à répondre à toute attaque, que ce soit une attaque préventive à travers la garde révolutionnaire iranienne ou à travers les forces régulières iraniennes », a prévenu Bolton.

Dans la presse américaine, on affirme que le matériel de guerre est déployé dans le golf persique. Selon CBS News, ce déploiement intervient au moment où les services de renseignement américains disent détenir des informations sur d’éventuelles attaques contre des intérêts américains au Moyen-Orient.

Pour rappel, le déploiement de cette force militaire intervient dans un contexte très tendu. Il y a deux semaines, l’administration Trump avait en effet inscrit la garde révolutionnaire iranienne sur la liste des organisations terroristes. Justifiant sa décision, Trump disait : « la garde révolutionnaire iranienne est le premier instrument de l’Iran pour exporter le terrorisme international ».

Une décision qui entre dans la ligne de Trump qui, depuis son arrivée à la Maison Blanche, a toujours fait part de sa volonté de faire face au régime iranien. En 2018, en annonçant le retrait de l’Accord Nucléaire Iranien, Trump disait : « nous n’allons pas permettre à un régime qui souhaite la mort à l’Amérique d’avoir accès à l’arme la plus mortelle au monde. »

Une position dangereuse car d’après l’Iran, les Etats-Unis sont en train d’être entraînés dans une guerre contre la République Islamique. A la question de savoir qui veut cette guerre, Jawd Zarif, ministre iranien des Affaires étrangères, répondait ce 28 avril : « les quatre B. Benjamin Netanyahou, Bolton, Ben Zayed (président des Emirats Arabes Unis) et Ben Salman (prince héritier saoudien). Ces gens veulent la confrontation ».

Face à la gravité de la situation, les experts militaires tirent la sonnette d’alarme et préviennent que le moindre accident risque de nous mener vers une confrontation. « Aucun des deux côtés ne veut la guerre qui risque d’être couteuse pour les USA et désastreuse pour l’Iran. Mais, des deux côtés, le fait de proférer des menaces et de se préparer à des attaques fait que le risque d’une guerre accidentelle soit très élevé », a fait savoir David Martin, journaliste CBS et expert en matière de sécurité.