Détournement de fonds publics : sa demande de liberté rejetée, Guéant passera Noël et Nouvel An en prison

Claude Guéant ne sortira pas de prison avant le 19 janvier, date à laquelle sa demande de remise en liberté sera examinée par la justice

Mauvaise nouvelle pour Claude Guéant qui devra passer Noël et Nouvel An derrière les barreaux. Il y a une semaine, son incarcération a été annoncée dans la presse française. L’ancien ministre de l’Intérieur de Nicolas Sarkozy a été arrêté pour détournement de fonds publics.

Mais, ces dernières heures, les rumeurs de son éventuelle remise en liberté ont largement circulé sur les réseaux sociaux après la révélation, par la presse, qu’il avait payé l’intégralité de sa dette au Trésor Public. Des efforts suffisants pour rejoindre sa famille en cette veille de vacances de Noël et de Nouvel An.

D’ailleurs, ce 19 décembre, sur Europe 1, son avocat Philippe Bouchez El Ghozi exigeait haut et fort que son client (Guéant) soit libéré. “Ce qui était vrai pour l’incarcérer doit aussi être vrai pour le faire sortir immédiatement de prison. Je ne comprendrais pas d’ailleurs qu’on a décidé de l’incarcérer extrêmement vite et qu’on déciderait de le maintenir en prison ou de laisser un certain temps alors que rien aujourd’hui ne justifie cette situation”, déclarait-il.

Et de poursuivre : “et j’attends aujourd’hui que la justice se saisisse de ce dossier, décide d’une fixation d’une date d’audience pour qu’on puisse enfin le faire sortir puisque la cause de son incarcération a aujourd’hui totalement disparu. Et je ne comprendrais pas qu’il y ait des obstacles à ce qu’on puisse le faire sortir rapidement parce que l’objectif est évidemment de pouvoir lui permettre de passer les fêtes de Noël en famille. Donc, pour moi, une sortie rapide s’impose aujourd’hui”.

Mais, la justice en a décidément autrement. En effet, la demande de remise en liberté de l’ancien ministre ne sera examinée qu’à compter du 19 janvier, comme l’ont rapporté plusieurs médias dont Europe 1. “Le juge a refusé d’étudier sa demande de remise en liberté avant le 19 janvier prochain”, révèle la source.

Et d’ajouter : “cela sous-entend que Claude Guéant ne sortira pas de la prison de la Santé à Paris, où il est incarcéré depuis lundi dernier, avant le 19 janvier. Sa demande de remise en liberté sera donc réexaminée à cette date”.