Développement de la Petite Enfance : la Banque Mondiale prête 450 millions de dollars au Maroc

La Banque Mondiale a accordé au royaume chérifien un prêt de 450 millions de dollars pour financer le développement de la petite enfance

Face aux conséquences très sévères de la crise sanitaire dans le monde entier, plusieurs pays se sont tournés vers les institutions financières internationales afin de financer leurs politiques de santé publique. Parmi ceux-ci, figure le Maroc, l’une des plus importantes économies d’Afrique.

En effet, afin d’apporter un avenir meilleur aux enfants dans un monde très durement touché par une pandémie qui a ravagé toutes les économies, le royaume chérifien a sollicité un financement de la Banque Mondiale. Sa requête a obtenu une réponse favorable de l’institution.

Ainsi, dans un communiqué publié ce 4 juin et intégralement lu par Lecourrier-du-soir.com, la Banque Mondiale dit avoir accordé à Rabat un prêt de 450 millions de dollars destiné au développement de la petite enfance. “La Banque Mondiale a accordé un prêt de 450 millions de dollars au Maroc pour soutenir sa stratégie à long-terme destiné à renforcer le capital humain”, précise le communiqué.

La Banque Mondiale explique que ce prêt servira à apporter de l’aide aux enfants vivant en zones rurales afin de leur permettre d’avoir accès à l’alimentation, la santé et à des activités intellectuelles. Le projet a été salué par Fadilla Caillaud, fonctionnaire auprès de la Banque Mondiale.

“Investir dans la santé, la nutrition et l’éducation des tout-petits est le meilleur investissement qu’un pays puisse faire et nous sommes heureux de soutenir cette initiative stratégique”, se félicite Fadila. Samira Nikaein, éducatrice et fonctionnaire auprès de la Banque Mondiale, abonde dans le même sens en soulignant l’importance d’investir chez les jeunes dès le bas-âge.

Pour lire le communiqué dans sa version originale, cliquez ici : Banque Mondiale