Diplomatie : en soutien au Maroc, le Sénégal ouvrira un consulat au Sahara Occidental, territoire indépendantiste

L’Etat du Sénégal ouvrira ce 5 avril un consulat à Dakhla, ville située au Sahara Occidental. Cette décision est perçue comme une volonté de Macky Sall d’affermir ses relations diplomatiques avec le Maroc qui se bat depuis des années pour éviter que le Sahara Occidental ne devienne un territoire indépendant

Le Sénégal joue la carte diplomatique pour éviter à tout prix que le Sahara Occidental, région contrôlée par le Maroc depuis le départ de l’Espagne en 1975, n’accède à l’indépendance. Grand ami du Maroc, Dakar ne veut surtout pas cautionner une telle dérive politique qui plongerait toute la région dans le chaos.

C’est ainsi que le gouvernement sénégalais, dirigé par le président Macky Sall, a donc décidé d’ouvrir un consulat à Dakhla. D’après plusieurs sources, dont Reuters, le consulat sénégalais sera ouvert dans cette partie du Maroc le 5 avril prochain et sera inauguré par les ministres sénégalais et marocain des Affaires étrangères.

Ce faisant, le Sénégal se joint à la liste des nombreux pays qui ont déjà ouvert des consulats au Sahara Occidental. Parmi eux, figurent : “la Jordanie, les Comores, le Gabon, Sao Tomé et Principe, la République Centrafricaine, la Côte d’Ivoire, le Burundi, l’Eswatini, la Zambie, les Emirats Arabes Unis et le Bahreïn.

“Les Etats-Unis reconnaissent l’autorité du Maroc au Sahara”

Il convient de souligner que le Maroc et la République Sahraouie sont en guerre depuis les années 70. Pour le Front Polisario, le Maroc est une puissance coloniale et pour le Maroc, le Sahara est une partie intégrante de son territoire. Le conflit a déjà suscité de vives tensions diplomatiques au sein de l’Union Africaine.

Mais, dans ce bras de fer, le Maroc semble avoir remporté la première manche lorsque les Etats-Unis ont intégré le Sahara Occidental dans la carte du Maroc il y a quelques mois. La décision, prise par Trump, était une récompense faite au Maroc pour avoir accepté de normalisé ses relations diplomatiques avec l’Etat d’Israël en décembre 2020.