En pleine affaire Steve, la police lâche Macron et annonce la « marche de la colère » ce 02 octobre

0
356

Les syndicats de police ont appelé à une manifestation à Paris ce 2 octobre 2019 pour dénoncer leurs conditions de travail et le nombre de suicides déjà estimé à 49 cette année. Les policiers visent directement Emmanuel Macron à quelques jours de la publication d’un rapport de l’IGA sur la mort de Steve Caniço

La colère de la police française est gigantesque. Ce mercredi, alors que la police vient d’enregistrer son 49ème suicide de l’année, les syndicats de police annoncent une manifestation ce 2 octobre baptisée « la marche de la colère » pour dénoncer la dégradation de leurs conditions de travail.

Selon Fabien Vanhemelryck, membre du syndicat Alliance, interrogé par Le Monde, les agents « manquent de tout ». « Les agents ne se sentent pas toujours soutenus, ils ne se sentent pas considérés, se sentent surexploités, jamais un remerciement…ils se sentent considérés comme des pions, pas comme des fonctionnaires de police qui doivent rendre un service public digne de ce nom », regrette-t-il.

« On vise le président »

Parmi les revendications de la police, il y a : « une loi de programmation ambitieuse pour un service public de qualité », « une politique sociale pour les agents du ministère de l’Intérieur », « une réponse pénale réelle, efficace et dissuasive et la « défense de leurs retraites ».

Interrogé par Le Monde, la police menace. « Le gouvernement sous-estime le pouvoir de nuisance que nous pouvons avoir si on commence à se mettre en colère », prévient Fabien Vanhemelryck. Et d’ajouter : « c’est historique. Le dernier appel comme ça remonte à 2001. Et si on appelle toutes les organisations à se réunir dans la rue, c’est qu’il est grand temps de lancer le premier avertissement en haut lieu. On sait que ce genre de choses, ça va à un moment où à un autre dépasser le ministre. Donc, on vise le président ».

« Manif ce 2 octobre à 12H30 à Paris »

Dans un message posté sur son compte officiel twitter, le syndicat Alliance a convoqué tous les corps de police : Actifs, ADS, Administratifs, Techniques, Scientifiques…pour une marche qui aura lieu ce 2 octobre à 12h30 à Paris.

Ce 22 août, dans un communiqué posté sur Twitter, le syndicat Alliance avait déjà déploré le silence du président de la République sur le plan de lutte anti-suicide.

Cette colère des policiers contre le gouvernement intervient dans un contexte difficile aussi bien pour l’Exécutif que pour les forces de l’ordre. Pour rappel, le nombre de policiers ayant mis fin à leur jour dépasse celui de 2018 (35 suicides) et le chiffre de 49 suicides atteint en 2019 pourrait bien s’alourdir dans les jours qui viennent. La police se sent abandonnée et veut se faire entendre. Si rien n’est fait, on ira tout droit vers un éventuel soulèvement.