Épargne : l’Etat et les écologistes sont en guerre pour mettre la main sur les 20,41 milliards d’euros des Français

0
312

L’énorme épargne de 20,41 milliards d’euros des Français risque de provoquer une guerre sans merci entre l’Etat qui veut en centraliser une grande partie à la Caisse de Dépôt et de Consignation (CDC) et les écologistes qui estiment qu’elle pourrait servir à relancer la transition écologique 

Que faire de l’épargne qui a atteint un niveau record en France? En effet, depuis janvier 2020, 20,41 milliards d’euros ont été placés dans le Livret A des Français et rien que pour le mois de juin, une énorme somme de 2,96 milliards d’euros ont été mobilisés. Les chiffres sont impressionnants et ne laissent aucun acteur politique indifférent au moment où la France traverse une crise économique sans précédent et au moment où la relance de l’économie est au cœur des débats.

Cette question est d’autant plus pertinente que l’épargne des Français a suscité, ces dernières semaines, plusieurs interrogations. En tout cas, une chose est sûre : pour de nombreux spécialistes, aucune relance économique ne peut se faire si les Français refusent catégoriquement de la dépenser.

“60% sera transféré à la CDC, selon l’Etat”

Désormais, le destin de l’épargne est devenu un sujet central aussi bien pour l’Etat que pour les acteurs politiques. Ainsi, selon le ministère de l’économie, une partie de l’épargne sera “centralisée” à la Caisse de dépôt et de Consignation (CDC). Autrement dit, les banques devront transférer environ 60% de ses fonds à la CDC, renseigne RTL. Cet argent, selon le média français, servira à financer des logements sociaux mais aussi des quartiers populaires.

Mais, le contexte est tout autre. En effet, l’urgence écologique semble avoir pris le dessus sur la question sociale qui tient à cœur les Français. Si pour beaucoup d’économistes, la dépense de cet argent est indispensable pour sauver l’économie en berne, pour d’autres, l’épargne des Français devrait plutôt servir à financer la transition écologique.

C’est du moins l’avis défendu par le député LREM Alexandre Holroyd dans un rapport parlementaire lu par Lecourrier-du-soir.com. Dans ce rapport en question, le député ne mâche pas ses mots. “L’épargne financière des Français n’a cessé de gonfler ces dernières années, pour atteindre un volume historique supérieur à 5.000 milliards d’euros. Investie principalement sur des produits de taux (assurance-vie en euros, dépôts bancaires), peu risqués, cette épargne ne contribue que marginalement au développement d’une économie innovante et durable”.

“Mobiliser cette épargne est un impératif politique majeur”

Et d’ajouter : “cette réalité constitue un frein considérable pour le financement d’une transition écologique gourmande en capital long-terme, prévalent dans des pays nordiques et anglo-saxons au travers de grands fonds de pension ou, dans un autre cadre, de fonds souverain”.

Pour le député LREM, il est “impératif” de mobiliser l’épargne des Français pour financer la transition écologique. “Mobiliser cette épargne pour financer une relance économique axée sur la transition écologique est un impératif politique majeur. (…) La nécessité de réformer l’épargne aux objectifs de transition écologique devra, pour être efficace, s’adresser à deux des principaux placements privilégiés par les Français que sont l’épargne bancaire réglementée et l’assurance-vie”.

L’Etat n’a pas encore tranché sur cette question centrale concernant l’épargne des Français qui attisent toutes les convoitises. Il faut dire qu’en pleine crise économique où l’Exécutif table sur une hausse drastique du taux de chômage, le sujet semble tabou. Mais, jusqu’à quand? L’épargne accumulée ne restera pas intact. Elle sera un jour ou l’autre utilisée soit pour relancer l’économie en faillite ou entrer dans la caisse des écologistes qui se sentent pousser des ailes depuis leur éclatante victoire au second des municipales.

Pour lire le rapport du député Alexandre Holroyd, cliquez ici : Rapport Epargne