Escroquerie aux USA : un architecte réclame 1 million de dollars à l’Etat du Sénégal et à son représentant à l’ONU

0
227

Un architecte réclame 1 million de dollars à l’Etat du Sénégal et à son représentant permanent à l’ONU pour escroquerie

L’Etat du Sénégal est visé par une plainte pour escroquerie. C’est ce que Lecourrier-du-soir.com a appris ce 25 juillet du média américain InnerCityPress. En effet, d’après la source, un architecte du nom de Pape M. Diédhiou, basé aux Etats-Unis, a déposé une plainte ce 23 juillet contre l’Etat du Sénégal et son représentant permanent, Fodé Seck, leur réclamant 1 million de dollars.

Pour l’heure, les véritables raisons de cette plainte restent encore un mystère. Toutefois, Pape M. Diedhiou dit avoir été victime d’une escroquerie dans le cadre d’un chantier qui lui a été confié par l’Etat sénégalais. Pape M. Diedhiou dit avoir effectué un travail pour lequel il n’a jamais été payé par Fodé Seck.

“La plainte a été déposée dans un tribunal de New York”

D’après InnerCityPress, les travaux ont été effectués en mai 2016 et qu’une facture a été envoyée à Fodé Seck une fois qu’ils ont été bouclés. Cependant, jusqu’ici, M. Seck s’est muré dans un mutisme total. En attendant la réponse du US District Court For the Southern District of New York (tribunal de New York où la plainte a été déposée), Pape M. Diédhiou se réjouit tout de même que sa plainte n’ait pas été bloquée par l’ONU en vertu de l’immunité diplomatique de ses représentants, dont fait partie Fodé Seck.

Pour le moment, c’est tout ce qu’on sait de cette affaire. Rappelons que le 3 mai dernier, Lecourrier-du-soir.com avait révélé l’achat de deux immeubles New-Yorkais par l’Etat sénégalais pour un montant de 25 millions de dollars. Dans cette affaire, le nom de Fodé Seck avait été cité comme faisant partie des personnes ayant financé le projet.

La plainte déposée par Pape M. Diédhiou est-elle liée à cette affaire d’achat d’immeubles que notre média avait révélée? Le temps nous le dira. Pour l’instant, nous nous gardons de nous jeter dans des conclusions hâtives.

Lecourrier-du-soir.com tient, tout de même, à informer ses chers lecteurs et lectrices que sa rédaction est entrée en contact avec InnerCityPress afin d’obtenir davantage d’informations sur une affaire troublante.