Etats-Unis : 153 soignants ont été limogés pour avoir refusé de se faire vacciner contre le Covid-19

153 soignants ont été licenciés aux Etats-Unis pour avoir refusé le vaccin anti-Covid

Un dénouement malheureux. Les centaines de soignants de l’hôpital Houston Methodist ont finalement été fixés sur leur sort. Il y a une semaine, Lecourrier-du-soir.com parlait de la situation de ces agents de santé contraints à se faire vacciner par leur employeur (l’hôpital qui les a recrutés).

Disant ne pas vouloir être les cobayes de Big Pharma, ils ont catégoriquement refusé la proposition et ont, ainsi, déclaré la guerre à leur employeur. Quelques jours plus tard, ce dernier remporte le bras de fer en obtenant le soutien du tribunal de l’Etat qui lui donne l’autorisation de rendre le vaccin obligatoire et de virer celles et ceux qui refusent de se faire immuniser.

“La décision de mes clients ne fait que se renforcer”

Les soignants avaient une dernière chance pour changer d’avis. Mais, cette chance leur a finalement échappé. C’est du moins l’information qui nous est parvenue ce 23 juin des Etats-Unis. En effet, d’après plusieurs sources dont le Houston Chronicle, les 153 employés de l’hôpital ont été virés par leur employeur.

“Plus de 150 employés de l’Hôpital Houston Methodist ont démissionné ou ont été virés ce mardi sur fond de tension concernant la vaccination anti-Covid”, renseigne la source. Les avocats des soignants limogés ne comptent pas en rester là. Ils ont décidé de faire appel de la décision du juge fédéral qui avait autorisé l’hôpital à rendre la vaccination obligatoire pour ses employés. “La détermination de mes clients ne fait que se renforcer et ils veulent combattre cette décision jusqu’au bout”, prévient Jared Woodfill, avocat basé à Houston.