Etats-Unis : Joe Biden met la main sur 7 milliards de dollars appartenant au peuple afghan

Joe Biden a mis la main sur 7 milliards de dollars gelés dans les banques américaines et appartenant à l’Afghanistan. L’argent servira à apporter une assistance humanitaire au peuple afghan mais aussi à indemniser les familles des victimes des attentats du 11 septembre

Biden, à nouveau, dans ses œuvres. Après avoir débloqué 200 millions de dollars pour financer l’armée ukrainienne contre une éventuelle invasion russe, le président américain vient de faire parler de lui après avoir signé un décret pour débloquer 7 milliards de dollars appartenant à l’Afghanistan afin d’indemniser les familles des victimes du 11 septembre et venir en aide au peuple afghan.

Telle est l’information révélée ce 11 février par plusieurs sources américaines dont la chaîne CNN. En effet, d’après cette source, les 7 milliards de dollars dont il est question représentent les avoirs du peuple afghan, mais ils ont été gelés dans des banques américaines.

Le média américain ajoute que cette somme a été gelée en août dernier lorsque le gouvernement afghan, évincé par les Talibans, s’était effondré. A en croire la chaîne CNN, les fonds seront ainsi divisés en deux parties : 3,5 milliards serviront à apporter une aide humanitaire au peuple afghan et les 3,5 milliards restants seront versés aux familles des victimes du 11 septembre.

Ce 11 février, l’information a été confirmée par le New York Times qui nous a appris ce vendredi que le président Joe Biden a ainsi signé un décret présidentiel. La média américain, citant des sources proches du gouvernement américain, a aussi fait savoir que l’administration Biden entend obtenir l’autorisation d’un juge pour mettre la main sur ce pactole.

“Une initiative qui divise”

La nouvelle a suscité une vague de réactions aux Etats-Unis comme à l’international et les avis ont été mitigés. Ainsi, réagissant sur Twitter, Anthony Blinken, actuel secrétaire américain à la Défense, a tenu à apporter tout son soutien au peuple afghan.

Par contre, d’autres voient cette initiative d’un très mauvais œil. C’est notamment le cas de Imam of Peace, qui, sur Twitter, a dénoncé une injuste, estimant que les Afghans n’ont rien à avoir avec les attentats du 11 septembre.