Etats-Unis : les journalistes d’Al-Jazeera sont désormais considérés comme des “agents étrangers”

0
90

Les journalistes de la chaîne Al-Jazeera+ (AJ+) appartenant au Qatar et opérant aux Etats-Unis seront désormais considérés comme des agents étrangers par le gouvernement américain. La chaîne dénonce cette décision et évoque une punition contre AJ+ en raison du refus du Qatar de normaliser ses relations diplomatiques avec l’Etat d’Israël 

L’administration Trump déclare-t-elle la guerre au Qatar via Al-Jazeera? Difficile de le dire. Mais, une chose est sûre : le refus du Qatar de normaliser ses relations diplomatiques avec Israël, contrairement aux Emirats Arabes Unis et au Bahreïn, pourrait lui coûter très cher dans un futur proche.

Et les conséquences commencent déjà à se faire sentir. En effet, plusieurs médias américains dont le New York Times ont révélé ce 16 septembre la décision très controversée du Département de la Justice américaine d’ordonner aux journalistes du média qatari Al-Jazeera (AJ+) de s’immatriculer en tant qu’ “agents étrangers”.

“Une décision dictée par les Emirats pour forcer le Qatar à reconnaître Israël”

Dans une lettre publiée par le Département de Justice et dont un extrait a été rendu public par le New York Times, le gouvernement américain accuse la chaîne AJ+ de mener des “activités politiques” au nom du gouvernement du Qatar et devrait, en conséquence, être considérée comme un agent étranger sous les ordres d’une puissance étrangère.

A Doha, la décision américaine ne surprend point. En effet, pour les autorités qataris, il s’agit bien d’une décision émanant des Emirats Arabes visant à forcer le Qatar à normaliser ses relations diplomatiques avec l’Etat d’Israël suivant les pas des Emirats et du Bahreïn qui ont officialisé leurs relations avec l’Etat hébreux ce 15 septembre à la Maison Blanche.

“La chaîne Al-Jazeera en colère”

Ainsi, dans une lettre adressée au New York Times, la chaîne Al-Jazeera a fait part de sa grosse surprise et dit avoir été informée de cette décision qu’à la veille des accords signés ce 15 septembre entre les Emirats Arabes, le Bahreïn et l’Etat d’Israël. “Entraver Al-Jazeera a été l’une des conditions du blocus des Emirats contre le Qatar et le Département de Justice a fait ce qu’ils voulaient”, dénonce la chaîne.

Il convient de souligner que le Qatar avait annoncé à la veille de la signature des accords entre les Emirats et Israël qu’il ne normalisera ses relations diplomatiques avec Israël que s’il y a une solution à deux Etats. C’est en tout cas ce qu’avait fait savoir Lolwah al-Khater, porte-parole du ministère qatari des Affaires étrangères dans une interview accordée au média américain Bloomberg.