USA : une tribune d’un grand média juif demande à Biden d’empêcher l’extradition du sénégalais, Ousmane Tounkara

0
261

Le média juif, The Jewish Press, a publié ce 18 avril la tribune d’un certain Adama Gaye, lequel demande au gouvernement de Joe Biden d’empêcher l’extradition vers le Sénégal de l’opposant Ousmane Tounkara, arrêté aux Etats-Unis pour terrorisme. Lecourrier-du-soir.com traduit intégralement cette tribune pour ses lectrices et lecteurs.

Très bonne lecture

“L’Amérique sera tenue responsable de tout ce qui adviendrait si elle autorise l’extradition de l’activiste Ousmane Tounkara sous des faux prétextes brandis contre lui par un gouvernement sénégalais aux méthodes douteuses.

Nous parlons de l’activiste Ousmane Tounkara en ce moment détenu dans les geôles des services d’immigration américaine suite à une dénonciation motivée par des raisons politiques ourdie par un régime véreux qui, malheureusement, dirige très mal le Sénégal.

Si jamais ceci venait à se produire, ce serait une énorme erreur, une cicatrice qui ferait mal à l’image de l’Amérique qui s’est illustrée (à travers le monde) dans la protection des droits de l’homme.

Je veux être très clair : en dépit de son caractère impétueux, Tounkara est tout sauf un terroriste. Son seul tort a été peut-être d’avoir exagéré dans ses propos. Son droit à s’exprimer devrait être protégé sur le sol américain au nom du Premier Amendement des Etats-Unis. (En conséquence), le soumettre aux autorités sénégalaises équivaudrait à le soumettre à la torture et à l’assassinat.

L’Amérique doit savoir que la triste réalité du Sénégal est que les vrais terroristes, impliqués dans le trafic de drogue, le blanchiment d’argent et dans d’autres activités criminelles, sont ses autorités gouvernementales.

J’ai moi-même subi ces méthodes criminelles. On m’a arrêté et emprisonné juste pour m’empêcher d’exercer mes droits constitutionnels à m’exprimer (librement) à travers mes écrits et à livrer publiquement mes opinions sur des sujets d’actualité brûlante du Sénégal à savoir la corruption généralisée, le vol des élections, la violation des droits de l’homme. Je suis bien placé pour témoigner et dire pourquoi le Sénégal s’est transformé en un Etat dangereux.

En conséquence, il est urgent de convaincre l’administration Biden (que le statut d’immigré de Tounkara soit clair ou pas) d’ignorer ces appels illégaux, infondés et malhonnêtes venant du régime sénégalais dans le but d’extrader un adversaire.

Vous devez savoir que toutes les manigances contre lui et contre des personnes comme lui sont ourdies par un régime aux méthodes nazies qui est en train de détruire le tissu démocratique d’une nation africaine qui a jadis donné le ton au reste de l’Afrique grâce à sa démocratie florissante.

Extrader Tounkara serait un crime américain. Ceci équivaudrait à comparer l’Amérique à un régime qui ne mérite que d’être traqué et condamné pour ses multiples crimes. Ce faisant, ce serait un mauvais signal adressé au monde.”

Tribune intégralement traduite par Cheikh DIENG, fondateur et rédacteur en chef du média www.lecourrier-du-soir.com, basé à Paris.

Pour lire la tribune dans sa version originale, cliquez ici : The Jewish Press