Exclusif : après les armes, le FMI et la Banque Mondiale débarquent en Ukraine pour “reconstruire” le pays

Face aux graves ennuis financiers provoqués par la guerre contre la Russie, le gouvernement ukrainien tend la main à ses partenaires occidentaux et dit être en discussion avec le FMI (Fonds Monétaire International) pour “reconstruire” son pays. Au même moment, dans la presse, on apprend que la Banque Mondiale s’apprêtent à débloquer 170 milliards de dollars pour sauver le pays

Le Fonds Monétaire International entre en action. Après les bombes, place au fric! Au bout de 2 mois de guerre entre la Russie et l’Ukraine, l’heure est désormais à la reconstruction d’un pays qui, ces dernières semaines, a reçu d’importantes aides financières de la part de l’Occident pour assurer sa propose défense face à la Russie.

Mais, les armes ne suffisent pas pour gagner la guerre. Sans argent, la faillite financière qui va s’ensuivre mettra définitivement fin à toute tentative de reconstruction. C’est pour éviter cela que les dirigeants du FMI ont donc décidé de réagir à temps avant qu’il ne soit trop tard en prenant langue avec Zelenski, président de l’Ukraine.

En effet, d’après le média américain The Hill, le président ukrainien s’est entretenu dimanche avec Kristalina Georgieva, directrice générale de l’institution financière internationale. Au menu des discussions : trouver des moyens de reconstruire le pays, comme l’a révélé Zelenski sur Twitter.

Dans un message posté sur son compte officiel, on pouvait lire : “j’ai discuté avec la directrice du FMI, Kristalina Georgieva, pour garantir la stabilité financière de l’Ukraine ainsi que les préparations pour la reconstruction de l’après-guerre”, a-t-il réagi, tout en affichant son optimisme.”

Si l’Ukraine entre en contact avec le Fonds Monétaire International, c’est pour emprunter de l’argent. Mais, aucune somme n’est jusqu’ici dévoilée par les autorités de Kiev qui reconnaissent toutefois que le pays est à court d’argent. D’ailleurs, ces dernières heures, Kiev a tendu la main au G7 afin d’obtenir 50 milliards de dollars qui servira à combler son déficit budgétaire.

C’est du moins l’information que Lecourrier-du-soir.com a obtenue ce 18 avril de plusieurs sources. Ainsi, à en croire le média d’investigation Axios, c’est ce qu’a confirmé à Reuters Oleh Ustenko, conseiller économique auprès du gouvernement ukrainien. Ces dernières heures, il a été révélé dans la presse que le Canada a prêté 400 milliards à l’Ukraine.