Exclusif : la directrice de la CIA s’est rendue secrètement en Palestine après l’annonce du Plan de Paix

0
557

Gina Haspel, directrice de la CIA, s’est rendue à Ramallah au lendemain de l’annonce du plan de paix entre Israël et la Palestine

Une visite qui soulève des interrogations. Moins d’une semaine après l’annonce du fameux « Deal of The Century », le plan de paix très cher à Donald Trump dans sa volonté de résoudre le conflit israélo-palestinien, une information confirmée par la presse israélienne fait débat.

En effet, la presse israélienne vient de confirmer que Gina Haspel, directrice de la CIA, s’est rendue secrètement à Ramallah, en territoire palestinien, au lendemain de l’annonce du plan de paix fait depuis les Etats-Unis par Donald Trump et Benjamin Netanyahou, premier ministre israélien.

« La Ligue Arabe rejette le plan de paix »

De source proche, Gina Haspel s’est réunie avec des autorités palestiniennes qui lui ont fait savoir qu’elles mettront fin à leurs relations avec l’Etat d’Israël et les Etats-Unis. La directrice de la CIA n’a rencontré ni Mahmoud Abbas, chef de l’Autorité Palestinienne, ni Majid Farage, directeur des services de renseignement palestiniens, pour des raisons jusqu’ici inconnues.

Rappelons que l’Autorité Palestinienne, en signe de protestation contre le plan de paix de Trump, a coupé tout lien avec Israël et les Etats-Unis. « Nous avons informé les Israéliens qu’il n’y aurait plus de relations avec eux ni avec les Etats-Unis, y compris en matière de sécurité », a fait savoir Mahmoud Abbas.

L’Autorité Palestinienne peut désormais se consoler auprès de la Ligue Arabe qui, à l’unanimité, a rejeté le plan de paix proposé par Trump. « Israël sera l’unique responsable des conséquences de ses politiques », a prévenu la Ligue Arabe lors d’un sommet qui s’est tenu dans la capitale égyptienne ce 1er février.