Exclusif : l’Arabie Saoudite et Israël négocient secrètement pour contrôler le Mont du Temple à Jérusalem

0
576

L’Arabie Saoudite et Israël négocient secrètement pour exclure la Turquie de la gestion de l’organisation islamique Islamic Waqft Council qui contrôle et gère les édifices autour du Mont du Temple à Jérusalem

Celles et ceux qui pensent que rien ne lie l’Arabie Saoudite à Israël se trompent. Malgré le fait que ces deux pays n’entretiennent aucune relation diplomatique, ils organisent tout de même des rencontres sécrètes et planifient tous deux, par l’intermédiaire des Etats-Unis, le contrôle du Moyen-Orient.

Et les faits le confirment tous les jours. En effet, ces dernières heures, une révélation faite par le média Israël Hayom a été relayée par plusieurs médias israéliens dont le Jerusalem Post. D’après le Post qui cite une haute autorité saoudienne qui s’est entretenue avec Israel Hayom, l’Arabie Saoudite et l’Etat d’Israël conduisent des négociations secrètes depuis un certain temps pour faire entrer des représentants saoudiens dans le fameux Islamic Waqf Council, la très puissante organisation islamique qui contrôle et gère les édifices autour du Mont du Temple à Jérusalem.

“Ce sont des discussions secrètes et sensibles menées avec ambiguïté et avec très peu d’intensité avec une petite équipe de diplomates et de hauts responsables israéliens chargés de la sécurité y compris des Américains et des Saoudiens dans le cadre du Deal of The Century (le plan de paix de Trump, ndlr), explique la source.

“Le projet vise à exclure la Turquie”

Lecourrie-du-soir.com a également appris auprès du média israélien Times Of Israel que ces conversations interviennent suite à la crainte grandissante de la Jordanie de voir la Turquie gagner de l’influence dans les affaires internes des Palestiniens. Toujours selon la même source, en 2019, la Jordanie avait augmenté le nombre de membres du comité du Islamic Waqf Council qui passe désormais de 11 à 18. Les sept personnes intégrées sont des hauts responsables du Fatah et des membres de l’Autorité Palestinienne.

Selon Times of Israel, les 7 nouveaux membres ont permis à la Turquie de créer au sein même de l’Islamic Waqf Council une organisation financée par le président Erdogan lui-même à coup de millions de dollars. Donc, l’objectif de ces négociations entre l’Arabie Saoudite et Israël est de renforcer le contrôle de l’organisation islamique par la Jordanie. L’Arabie Saoudite sera ainsi chargée de financer à plusieurs millions de dollars les organisations islamiques basées dans l’Est de Jérusalem et mettra une énorme pression diplomatique pour exclure la Turquie.