Exclusif : Macron a proposé à l’Etat d’Israël de signer un cessez-le-feu à long terme avec le Hezbollah libanais

0
269

Le média israélien YnetNew a révélé ce mercredi 7 octobre que le président français, Emmanuel Macron, a proposé à l’Etat d’Israël de signer un cessez-le-feu à long terme avec le Hezbollah libanais 

On peut tout reprocher à Emmanuel Macron, mais on ne lui reprochera certainement pas sa ferme volonté de résoudre la crise libanaise. En effet, après deux voyages très médiatisés dans ce pays, le chef de l’Etat français (qui a fait part de sa déception suite à la démission de Moustapha Adib désigné pour former un gouvernement) ne lâche rien. Il veut à tout prix résoudre une crise politique qui affecte un pays ami de la France.

Et en coulisse, les manœuvres se poursuivent. C’est en effet ce qu’a fait savoir le média israélien YnetNews ce mercredi en révélant que le président français, Emmanuel Macron, a proposé à l’Etat d’Israël de signer un cessez-le-feu à long-terme avec le Hezbollah libanais. Ynetnews dit avoir obtenu cette information d’un média du Koweït connu sous le nom de Al-Jarida.

Toujours d’après Ynetnews, la France a proposé l’idée de tenir des pourparlers parallèles à l’accord sans précédent trouvé, il y a une semaine, par les Etats-Unis et qui mettra les autorités du Liban et d’Israël autour d’une table pour aborder l’épineuse question de leurs frontières maritimes, une première depuis 30 ans. Le Hezbollah juge favorable la proposition de la France.

“Désarmer le Hezbollah et le transformer en mouvement politique”

D’après Ynetnews, Emmanuel Macron espère, à travers ces pourparlers entre le Hezbollah et Israël, réduire les armes dont dispose le mouvement chiite libanais afin que l’organisation chiite armée par l’Iran puisse opérer comme une organisation politique. La proposition semble également susciter l’intérêt des Etats-Unis.

Alors que le Liban traverse la pire crise politico-sociale depuis la fin de la guerre civile, Emmanuel Macron veut tout faire pour éviter que ce pays stratégique pour la France ne bascule dans une crise sans précédent qui risque d’embraser tout le Moyen-Orient en raison de sa sensibilité politico-sociale. En effet, le Liban est l’un des rares pays du monde arabe qui réunit à la fois musulmans sunnites, chiites et chrétiens.