Fait inédit aux Etats-Unis : un juge ordonne à un détenu de se faire vacciner pour retrouver sa liberté

Un juge d’un tribunal d’Ohio aux Etats-Unis a donné l’ordre à un prévenu de se faire vacciner contre le Covid-19, condition sine qua non pour retrouver sa liberté

Dans cette guerre contre un virus invisible qui fait des ravages dans les quatre coins du monde, on aura tout entendu. Mais, là, certains n’en reviendront pas. Et l’histoire, qui n’est ni une Fake News ni une affabulation, se passe au pays de l’Oncle Sam où le Covid continue, à ce jour, de susciter une vive inquiétude des autorités sanitaires.

En effet, dans ce pays en question, un fait divers relayé par la chaîne CNN a été largement repris dans la presse. Il s’agit du cas du prévenu Brandon Rutherford, un citoyen américain arrêté en détention du fentanyl. Le détenu comparaissait dans un tribunal d’Ohio à la date du 04 août. Mais, lors de son passage dans ce lieu, ce qui a le plus attiré l’attention de l’audience a été la décision prononcée par le juge.

Ainsi, selon la chaîne CNN qui dit s’être entretenue avec l’avocat de Rutherford, le prévenu a reçu l’ordre de se faire vacciner contre le Covid sous un délai de 60 jours, faute de quoi il n’obtiendra pas sa liberté. Le détenu a catégoriquement (en tout pour l’instant) refusé de prendre le vaccin. “Je refuse de me faire vacciner”, a-t-il fait savoir à CNN.

Pourtant, d’après Christopher Wagner, le juge qui émis l’ordre, ni le prévenu ni son avocat ne se sont opposés à l’idée de se faire vacciner.