Fake News dans les médias en France : 67% des Français estiment que les infos qu’ils reçoivent sont fausses

Les Français ont de plus en plus du mal à accorder une crédibilité aux informations qu’ils reçoivent dans les médias. 67% d’entre eux doutent de la véracité des infos 

Un désamour incontestable. Les Français sont de plus en plus méfiants envers leurs groupes de presse à qui, semble-t-il, ils n’ont plus confiance. C’est en tout cas ce qui ressort d’un sondage d’IFOP publié la semaine dernière et intégralement lu par Lecourrier-du-soir.com.

En effet, dans le sondage d’Ifop, l’on y apprend des détails assez révélateurs de la crise de confiance qui existe désormais entre médias et citoyens en France, une défiance exacerbée par la crise des Gilets Jaunes mais aussi par la pandémie à Coronavirus durant laquelle de nombreux citoyens ont eu le sentiment que l’information qui leur était servie était fausse.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. 55% des Français ressentent un sentiment de méfiance à l’égard des médias. 18% des Français disent avoir un sentiment de colère à l’égard des médias et 17% se disent dégoutés. “Dans le détail, il est possible de constater, parmi ceux ressentant de la méfiance, d’importants écarts de perception entre les jeunes de moins de 25 ans (42%) et leurs aînés de plus de 65 ans (60%). Cet écart se retrouve également entre les sympathisants de la gauche (50%) et ceux, souvent plus âgés, de la droite (70%)”, note Ifop.

Et l’institut de poursuivre : “en outre, les Français expriment un sentiment d’insatisfaction vis-à-vis des médias, voire même y voient une certaine stérilité. En effet, 91% des interviewés ont l’impression qu’il est aujourd’hui impossible de débattre sans tomber dans l’affrontement. De plus, 89% des Français disent voir toujours les mêmes informations et 83% voudraient plus de transparence sur les sources des journalistes afin d’aller vérifier par eux-mêmes. Ces ressentis sont partagés de façon assez équilibrés par les différentes générations et strates de la société, bien que les jeunes soient légèrement moins critiques que les autres. Au global, ce sont même les deux tiers des Français (67%) qui disent douter de la véracité des informations qu’ils reçoivent de la part d’un média reconnu”.

Pour lire le sondage dans sa version originale, cliquez ici : sondage IFOP