France : 45 000 euros d’amende et 1 an de prison pour les commerces qui ne contrôlent pas le Pass Sanitaire

En France, toute entreprise qui ne contrôle pas le Pass Sanitaire s’expose à une amende de 45 000 euros et 1 an d’emprisonnement

Emmanuel Macron se sent désormais poussé des ails après l’afflux massif dans les prises de rendez-vous qui a eu lieu peu après son discours de ce 12 juillet durant lequel le chef de l’Etat a publiquement annoncé que le Pass Sanitaire sera désormais rendu obligatoire pour entrer dans des lieux accueillant du public, tels que bars, restaurants ou salles de ciné.

48 heures après, l’Exécutif veut accélérer la cadence et ainsi pousser les Français à se vacciner massivement. Jusque-là, la stratégie semble avoir déjà porté ses fruits car ce 13 juillet, au lendemain du discours d’Emmanuel Macron, presque 800 000 personnes se sont vaccinées et les prises de rendez-vous ont franchi le seuil des 1 million, un record!

Désormais, l’Exécutif n’a plus peur de rien. Après avoir imposé ses mesures extrêmement anti-démocratiques aux 65 millions de Français, l’Etat durcit les mesures de contrôle. Les commerces et entreprises sont prévenus : toute entreprise qui refuse de contrôler le Pass Sanitaire doit s’attendre à une amende très salée.

“45 000 euros d’amende et 1 an de prison”

C’est du moins l’information qui vient de nous parvenir ce 14 juillet de plusieurs sources dont France Info. En effet, d’après ce média, le non contrôle du Pass Sanitaire par les entreprises (cafés, restos, cinémas, théâtres…) expose ces dernières à une amende allant jusqu’à 45 000 euros assortie d’un an d’emprisonnement.

“Cette sanction fait partie du projet de loi qui sera présenté en Conseil des ministres le 19 juillet et soumis au Parlement dès le 21 juillet pour l’extension du pass sanitaire et l’obligation vaccinale”, ajoute France Info. La même information a été confirmée par le journal Les Echos.

1 COMMENT