France : isolée et traumatisée, Agnès Buzyn envisage de s’exiler à l’étranger

0
2176

Agnès Buzyn, ex ministre de la Santé d’Emmanuel Macron, pense s’exiler à l’étranger pour y poursuivre sa carrière professionnelle, confie un de ses proches, même si pour l’heure, rien n’est encore confirmé

Agnès Buzyn, ex ministre de la Santé, semble avoir tiré un trait sur sa carrière politique en France. Mais, pas que! Harcelée, calomniée, l’ex ministre de la Santé d’Emmanuel Macron dont la gestion de la pandémie a été très sévèrement critiquée pourrait bientôt quitter la France pour s’exiler à l’étranger.

C’est en tout cas ce qu’a révélé un proche de Buzyn dans une interview accordée au journal Le Parisien. La même information a été relayée par plusieurs médias dont Gala. “Elle aurait plusieurs possibilités dont une à l’étranger apparemment”, confie un intime. Selon cette même source, le départ de Buzyn de la France s’expliquerait par le fait qu’elle a été très affaiblie par l’acharnement dont elle a fait l’objet au tout début de la crise sanitaire.

“Elle a vécu une année horrible : la pandémie, les auditions parlementaires, la perquisition à son domicile… c’est beaucoup !”, confie-t-il. Depuis, l’ancienne candidate malheureuse de la République En Marche à la Mairie de Paris mène une vie de recluse. Elle se consacre à sa vie familiale et professionnelle.

“Elle a finalement perdu le poste d’Universcience”

Cette révélation intervient après celle du 2 décembre faite par le journal Le Monde et relayée par Lecourrier-du-soir.com selon laquelle Agnès Buzyn à qui Macron avait promis la présidence de l’Universcience a finalement perdu ce poste juteux au profit de Bruno Jacquart qui a été reconduit à la tête de cette institution sur décision de Roselyne Bachelot.

Il est donc évident que, de plus en plus isolée sur le plan politique, Agnès Buzyn qui ne siège plus au Conseil du 17ème arrondissement et qui ne répond plus quand les journalistes l’appellent aura du mal à redémarrer sa carrière politique en France. Sous escorte policière depuis avril, elle pourrait effectivement prendre le chemin de l’exil politique, ne serait-ce que pour respirer un peu.