France : le ministère des Armées aurait passé un gros contrat avec 16 cabinets de conseil pour 46,3 millions d’euros

D’après le média Capital.fr qui cite Le Canard Enchaîné, le ministère français des Armées aurait signé un méga contrat avec 16 cabinets de conseil pour un montant de 46,3 millions d’euros. D’après la source, les prestations seraient effectuées jusqu’à 2025

Assiste-t-on à un nouveau scandale d’Etat à un mois des législatives? Allez savoir. En tout cas, à la veille de la présidentielle, le scandale McKinsey, qui avait secoué la classe politique pendant plusieurs semaines, avait failli coûter un second mandat à Emmanuel Macron. Mais, apparemment, ce n’est pas fini. Car, moins d’un mois après la victoire incontestable d’Emmanuel Macron, l’affaire des cabinets de conseil refait surface.

En effet, Lecourrier-du-soir.com vient d’apprendre ce 05 mai du média Capital.fr que le ministère français des Armées aurait signé un gros contrat avec 16 cabinets de conseil. Le média dit tenir cette information du très célèbre Canard Enchaîné. “Nos confrères ont découvert cette information en se basant sur le ‘Bulletin officiel des annonces de marchés publics'”, révèle Capital.fr.

Et d’ajouter : “ils y ont découvert que le cabinet McKinsey n’y était pas référencé comme l’avait affirmé la ministre Florence Parly (aucune commande du ministère depuis 2018) mais qu’un accord-cadre aurait bien été signé avec ces 16 autres”. Citant Le Canard Enchaîné, Capital.fr fournit des chiffres.

“Et le contrat est assez épais, détaille le Canard enchaîné, puisque le ministère débourserait la somme précise de 46,3 millions d’euros pour des ‘prestations de conseil’ étalées jusqu’en 2025”, renseigne le média français. Mais, où vont ces 46,3 millions d’euros? A cette question, Capital.fr apporte des éléments de réponse.

“Dans le détail, nos confrères ont découvert que ces prestations concerneraient du ‘conseil en matière de frais de déplacement et de politique de voyage’ pour 13,5 millions d’euros. Mais également 8,3 millions d’euros octroyés à de la ‘définition de la stratégie et du cadrage de projet dans le cadre de la transformation du ministère des Armées’. Ou encore deux autres lots facturés sept millions d’euros pour du ‘conseil dans le domaine de la chaîne logistique et du maintien en condition opérationnelle'”, révèle la source.

Il convient de rappeler que cette révélation faite par Capital.fr intervient un mois seulement après l’affaire dite “McKinsey” qui, à la veille de la présidentielle, avait plongé l’Exécutif dans l’embarras. En effet, à quelques mois de la présidentielle française, un rapport du Sénat avait révélé les montants extrêmement élevés que des cabinets de conseil ont facturés à l’Etat.

Parmi les cabinets les plus cités dans cette affaire, figure McKinsey, très influent cabinet de conseil américain qui avait largement contribué en 2020 à la stratégie de vaccination contre le Covid. D’après plusieurs sources, McKinsey n’est pas intervenu que dans le domaine sanitaire. Ses empreintes ont également été retrouvées dans d’autres domaines, tels que l’éducation.