France : les cabinets de conseil ont pris le contrôle total du pouvoir : en 10 ans, ils ont raflé 21 marchés à Matignon

0
274

En France, depuis dix ans, les cabinets de conseil ont littéralement pris le contrôle du pouvoir vendant à des millions d’euros leurs conseils à l’Etat dans le cadre de sa gestion de la politique publique

En février dernier, Lecourrier-du-soir.com, dans un article paru sur son site, évoquait la prise du pouvoir sous Macron par les cabinets de conseil privés qui ont amassé des millions d’euros ces dernières années. Apparemment, Emmanuel Macron n’est pas le seul à s’être intéressé à leurs conseils. Ses prédécesseurs ont aussi fait pareil.

Telle est en tout cas la révélation faite ce 26 mars par le média Consultor.fr qui a fait savoir qu’en 10 ans, 21 cabinets privés ont été sollicités par Matignon. D’après la même source, chaque gouvernement a ses cabinets privés. Nicolas Sarkozy aimait s’octroyer les services de Roland Berger. Ce même cabinet sera également sollicité par le gouvernement de Français Hollande, tandis qu’Emmanuel Macron est friand de Mckinsey, le cabinet privé américain qui a participé à la création de son parti politique La République En Marche.

“Roland Berger, le chouchou de l’Etat?”

Parlant du cabinet Roland Berger, le média Consultor note qu’il jouit d’une grande popularité chez les dirigeants politiques français. Sur ce, il dira : ” (…) qu’il s’agisse des compétences mises à disposition, des facultés techniques ou des prix proposés, le cabinet allemand est le mieux noté sur la quasi-totalité des critères, devant McKinsey et le Boston Consulting Group.”

Et d’ajouter : “diversité des compétences mobilisables ? Roland Berger est noté 25/25 : le « consortium » mis sur pied par le cabinet est jugé parfaitement bien conçu. Capacité à innover dans la durée ? « Le mode de travail est présenté de manière très convaincante », juge encore l’administration, qui donne à Roland Berger 10/10″.

“McKinsey s’est rempli les poches durant la pandémie”

Consultor n’a pas mentionné le montant total dépensé par les différents services de Matignon ces dernières années. Toutefois, tout ce qu’on sait est que la somme doit être colossale. En tout cas, en deux ans, les cabinets privés ont amassé sous Macron 657 millions d’euros.

Et durant la pandémie, ils ont touché gros. Ainsi, dans un article paru ce 8 janvier, le média américain Politico.eu estime à 11,2 millions d’euros le montant débloqué par l’Etat pour rémunérer les cabinets de conseil dans le cadre de la gestion de la pandémie. Et le cabinet ayant remporté le gros lot n’est autre que McKinsey qui, à lui-seul, a touché 4 millions de dollars.

“657 millions d’euros en 2 ans”

Selon Politico, si la France n’est pas le seul pays en Europe à avoir sollicité à plusieurs reprises le conseil des grands cabinets dans la mise en œuvre de politique publique, elle est sans aucun doute l’un des Etats qui, ces dernières années, ont le plus dépensé dans la rémunération de ces grands groupes privés dont les tarifs sont extrêmement élevés.

Ainsi, Politico.com évalue à 657 millions d’euros le montant versé par l’Etat français aux cabinets de conseil depuis 2018. Et Politico ne s’arrête pas là. D’après le média américain, depuis octobre 2018, au moins 575 contrats ont été signés entre l’Etat et les cabinets privés. Un montant faramineux, déboursé en un laps de temps record et qui place la France à la tête de l’Italie et de l’Espagne, deux pays qui, ces dernières années, ont énormément sollicité les conseils des cabinets privés.

Quand il s’agit de s’octroyer les services des grands cabinets privés, l’Etat français, sous Macron, dépense sans compter. Ainsi, depuis mars dernier, début de la crise sanitaire, le cabinet Citwell a touché 3,8 millions d’euros. Le cabinet Accenture, également sollicité par l’Etat, a déjà encaissé 1,2 millions d’euros et 2,2 millions d’euros ont été distribués à trois autres cabinets de conseil que sont : Roland Berger, Deloitte et JLL Consulting.